Les Ukrainiens engagés dans la Légion étrangère autorisés à combattre dans leur pays ? L'armée de terre dément

FAKE OFF Relayée par un média biélorusse et virale sur les réseaux sociaux, l’affirmation a été démentie par l’armée de terre

Lina Fourneau
— 
La Légion étrangère lors de la répétition du défilé du 14 juillet en 2012
La Légion étrangère lors de la répétition du défilé du 14 juillet en 2012 — V. WARTNER / 20 MINUTES
  • D’après le média biélorusse Nexta, les Ukrainiens engagés dans la Légion étrangère française auraient obtenu l'autorisation de participer aux combats pour défendre leur pays contre la Russie.
  • Largement reprise sur les réseaux sociaux depuis ce week-end, cette affirmation a été démentie par l’armée de terre.
  • L'engagement de la Légion étrangère dépend des décisions de la France d’envoyer ou non des troupes aux combats.

Depuis le début de l’offensive de la Russie en Ukraine, plusieurs fausses informations circulent sur le conflit, y compris sur la participation de la France aux combats. Dimanche, le média en ligne biélorusse Nexta a estimé que les soldats Ukrainiens engagés dans la Légion étrangère – corps de l’armée de terre française composé de soldats étrangers – pourraient « se rendre en Ukraine avec un équipement de combat complet » pour défendre leur pays.

La publication est devenue très virale, cumulant à ce jour plus de 23.000 « j’aime » sur Twitter. Elle a aussi été reprise en français par d’autres utilisateurs. Mais peut-on croire cette information ? 20 Minutes fait le point.

FAKE OFF

Non, les soldats Ukrainiens intégrés à la Légion étrangère n’ont pas été autorisés à se rendre en Ukraine pour participer aux combats contre la Russie. L’information du média Nexta a été démentie dimanche par les forces armées françaises. «L’armée de terre récuse cette fausse information. Quelle que soit sa nationalité d’origine, un légionnaire s’engage au service de la France », pouvait-on lire sur son compte officiel.

Quelques minutes après la publication de son premier post, le média Nexta avait d’ailleurs ajouté dans un second tweet : « La nouvelle concernant la délivrance d’équipements de combat n’a pas été confirmée. » Sans toutefois supprimer la fausse information de son fil Twitter…

9.000 soldats

Créée en 1831, la Légion étrangère est un corps qui compte 9.000 soldats étrangers dans les rangs de l’armée de terre française. Lors de l’opération Barkhane, lancée dès 2014, la Légion étrangère avait par exemple participé aux côtés de la France à la lutte contre les groupes terroristes au Sahel. Mais comme le souligne l’armée de terre, son engagement au combat dépend des décisions de la France de prendre part – ou non – à un conflit armé.

A ce jour, l’Hexagone n’a pas pris la décision d’envoyer de troupes en Ukraine. A l’issue du conseil de défense réuni samedi, la France a toutefois annoncé son intention de « la livraison additionnelle d’équipements de défense aux autorités ukrainiennes, ainsi qu’un soutien en carburant », a indiqué l’Elysée. Des livraisons d’armes qui seront coordonnées à l’échelle européenne depuis un « hub » situé en Pologne, a précisé ce lundi le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.