Guerre en Ukraine : Attention à toutes ces fausses vidéos qui fleurissent sur les réseaux sociaux

FAKE NEWS Malgré des « débunks » réguliers dans les médias, des vidéos et des photos sont régulièrement réutilisées pour illustrer une actualité, ici le conflit entre Moscou et Kiev, alors qu'elles ont été trafiquées ou mal légendées

L.Gam.
Une vidéo détournée tourne sur Twitter avec en légende
Une vidéo détournée tourne sur Twitter avec en légende — Capture d'écran Twitter

Après le Covid-19, la guerre. Des images. Le conflit armé déclenché cette nuit par Vladimir Poutine à l’encontre de l’Ukraine se vit en ligne pour des millions de citoyens. Mais gare aux photos détournées et autres vidéos sorties de leur contexte. Elles fleurissent sur les réseaux sociaux pour tromper les internautes, même les plus avertis.

Des avions de chasse russes survolant l’Ukraine au drapeau russe fièrement dressé sur un bâtiment de Kharkov, ces clichés sont des faux. Nombre d’entre eux sont d’ailleurs régulièrement exhumés des archives d’Internet.


Ici, la vidéo date de 2020 alors que les troupes russes répétaient une parade militaire. De même, une vidéo avec des parachutistes russes revient régulièrement depuis 2016, et dans sa version 2022, pour illustrer l’invasion de l’Ukraine dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le cercle infernal des fake news

Celle-ci, comme nous l'apprennent nos confrères espagnols de Maldita, est en fait tirée d’un jeu vidéo Arma 3, un jeu de simulation de guerre. Elle n’est qu’un court extrait d’une vidéo Youtube plus longue.

Le violent incendie d’un entrepôt chimique, le 12 mai 2015, à Tianjin en Chine, est encore et toujours utilisée à chaque nouvel évènement impliquant une explosion. Cette vidéo était notamment sortie sur les réseaux français en 2019, au moment de l’incendie de l'usine Lubrizol. Et elle a ressurgi ce matin.

C’est aussi le cas pour la jeune femme dans un bus armée de son fusil : elle annoncerait que les jeunes Ukrainiennes sont prêtes pour le combat. Or, cette photo a été postée en mars 2020 par une jeune modèle du nom d’Ekaterina Novosibirsk.

Et pour terminer, le drapeau russe hissé sur un bâtiment de Kharkov, deuxième ville la plus importante d’Ukraine, n’est pas une photo trafiquée. En revanche, la scène s’est déroulée le 1er mars 2014, au moment de l’annexion de la Crimée.

Ouvrez l’œil !