Guerre en Ukraine : Alexandre Loukachenko accusé de « haute trahison » par l’opposition en exil après le passage de l’armée russe par la Biélorussie

TRAITRE L’opposante Svetlana Tikhanovskaïa, considérée par les Occidentaux comme la vraie gagnante de l’élection présidentielle de 2020, entend désormais représenter le pays

X.R. avec AFP
Svetlana Tikhanovskaïa accuse le président biélorusse d'avoir aidé Vladimir Poutine à envahir l'Ukraine.
Svetlana Tikhanovskaïa accuse le président biélorusse d'avoir aidé Vladimir Poutine à envahir l'Ukraine. — Kenzo TRIBOUILLARD / AFP

L’opposante biélorusse en exil Svetlana Tikhanovskaïa a accusé ce jeudi le président de la Biélorussie Alexandre Loukachenko de « haute trahison » pour avoir « aidé » la Russie de Vladimir Poutine à lancer son invasion de l’Ukraine. « Les forces militaires russes, avec l’aide du régime de Loukachenko, ont lancé des frappes contre les villes ukrainiennes. Ces frappes ont aussi été lancées depuis le territoire biélorusse », a affirmé Svetlana Tikhanovskaïa lors d’une conférence de presse à l’ambassade de Lituanie à Paris. « Ceci fait de la  Biélorussie un état agresseur » et « une des parties à ce conflit armé », a-t-elle ajouté.

« Nous avons honte du rôle que joue notre pays dans cette guerre »

« C’est une haute trahison et un acte de traîtrise contre les intérêts de notre peuple » et la Biélorussie, a poursuivi l’opposante, affirmant qu’Alexandre Loukachenko avait « perdu le droit de s’exprimer au nom du peuple biélorusse ». « À partir d’aujourd’hui, je prends la responsabilité de représenter le peuple et la République de Biélorussie », a ajouté Svetlana Tikhanovskaïa, considérée par les Occidentaux comme la vraie gagnante de la présidentielle d’août 2020 face au chef de l’Etat sortant Alexandre Loukachenko.

« Nous avons honte du rôle que joue notre pays dans cette guerre », a-t-elle déclaré en s’adressant aux Ukrainiens. Paris a condamné jeudi l’utilisation par la Russie du territoire de son voisin et allié biélorusse pour mener des opérations militaires contre l’Ukraine et l’Union européenne a appelé la Biélorussie à « ne pas prendre part » à l’offensive. L’Ukraine a annoncé que des forces terrestres russes étaient entrées sur son territoire à partir de la Russie et de la Biélorussie jeudi matin. Selon les gardes-frontières ukrainiens, des unités militaires russes ont pénétré dans la région de Kiev jeudi, à partir de la Biélorussie, pour mener une attaque avec des missiles Grad sur des cibles militaires.