Afghanistan : La famine menace les enfants depuis le retour des talibans

DETRESSE Ce mercredi, Brut, partenaire de « 20 Minutes », vous emmène dans le service de malnutrition de l’hôpital pédiatrique de Kaboul

B.D.
Illustration: Une Afghane avec un enfant dans les bras à Kaboul, le 3 novembre 2021.
Illustration: Une Afghane avec un enfant dans les bras à Kaboul, le 3 novembre 2021. — WAKIL KOHSAR / AFP

« Depuis l’arrivée au pouvoir des talibans, beaucoup d’hommes et de femmes ont perdu leur travail, des familles ont sombré dans la misère et leurs enfants ont faim. » La journaliste Nadege Justiniani a pu pénétrer dans le service de malnutrition de l’hôpital pédiatrique de Kaboul.

Elle y a rencontré les petits patients et les familles de ces derniers, mais aussi les soignants, qui les voient arriver de plus en plus nombreux. « Avant, on n’avait pas autant de patients parce que les gens travaillaient, gagnaient de l’argent et qu’ils étaient capables de se nourrir correctement, explique Shadel, qui travaille dans le service depuis cinq mois. Maintenant, il n’y a plus de travail, plus d’argent et les Afghans n’arrivent plus à subvenir aux besoins de leur famille. C’est pour cela que maintenant, presque chaque foyer est touché par la maladie et la malnutrition. »

Avec l’arrivée des talibans, la communauté internationale a brusquement bloqué ses aides et les prix des denrées alimentaires ont flambé. Une nouvelle frange de la population se retrouve désormais dans une pauvreté extrême, qui fait craindre l’arrivée d’une famine dans le pays. « Cela fait six mois maintenant que mon mari est sans emploi, et pour venir ici, j’ai dû emprunter de l’argent à d’autres personnes, explique une maman. Tout le monde est dans la même situation. Notre économie s’est écroulée. Je demande à la communauté de nous aider. Nous avons besoin d’aide. » Retrouvez son témoignage dans la vidéo de notre partenaire Brut.