Afghanistan : Tombé dans un puits, un petit garçon décède après avoir été secouru

MALHEUR L’accident rappelait le drame du petit Rayan, au Maroc

X.R. avec AFP
— 
Les secours ont creusé une impressionnante tranchée pour atteindre l'enfant.
Les secours ont creusé une impressionnante tranchée pour atteindre l'enfant. — Javed TANVEER / AFP

L’émotion de la mort du petit Rayan, un enfant de 5 ans tombé dans un puits au Maroc, à peine retombée, le monde apprenait hier qu’un jeune  Afghan avait subi le même accident mardi. Malheureusement, même si les secours sont arrivés plus vite aux côtés de l’enfant, prénommé Haïdar, le garçonnet n’a pas survécu non plus, ont annoncé les autorités talibanes. Il « nous a quittés à jamais », a tweeté Anas Haqqani, haut conseiller auprès du ministère de l’Intérieur. « C’est un nouveau jour de deuil et de chagrin pour notre pays ».

Il voulait aider les adultes à forer un nouveau puits

Haidar « n’est plus avec nous », a confirmé, également sur Twitter, Abdullah Azzam, secrétaire du vice-Premier ministre, Abdul Ghani Baradar. Les secouristes ont  atteint vendredi matin l’enfant, qui avait glissé au fond de ce puits en terre dans le village de Shokak, situé dans la province de Zabul, à environ 400 km au sud-ouest de la capitale Kaboul. Il était encore vivant et « respirait » à leur arrivée à ses côtés, a expliqué Zabiullah Jawhar, le porte-parole de la police de Zabul.

« L’équipe médicale lui a donné de l’oxygène. Mais quand elle a essayé de l’emmener vers l’hélicoptère, il a perdu la vie », a-t-il ajouté. Le grand-père d’Haidar, Haji Abdul Hadi, 50 ans, a expliqué que l’enfant était tombé dans la cavité en voulant « aider » les adultes à forer un nouveau puits, dans ce village ravagé par la sécheresse. Selon des sources officielles, l’enfant a glissé dans ce trou profond de 25 m, avant d’être tiré à l’aide d’une corde jusqu’à une profondeur d’une dizaine de mètres, où il s’est retrouvé coincé.