Mali : Le pays propose un « dialogue bilatéral » avec les pays européens qui souhaitent l’aider à sécuriser son territoire

LET'S TALK Le communiqué de l'armée malienne a aussi évoqué « la tension diplomatique » avec la France

20 Minutes avec AFP
L'opération Barkhane se termine au Mali.
L'opération Barkhane se termine au Mali. — ANTONIN BURAT / ZEPPELIN/SIPA

Alors que la France se désengage du Mali, le pays d’Afrique de l’Ouest a proposé une coopération bilatérale aux pays européens. Les nations   engagées dans Takuba sont invitées à coopérer sur la sécurité du pays.

Le ministre de la Défense, le colonel Sadio Camara, et celui des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, ont reçu jeudi les ambassadeurs des pays européens contribuant à Takuba, a indiqué un communiqué de l’armée. Adboulaye Diop a « déclaré que tous les partenaires qui veulent travailler avec le Mali  pour la sécurisation de son territoire (…) sont les bienvenus », ajoute le communiqué.

« Tension diplomatique entre la France et le Mali »

« Le Mali reste et demeure disponible pour les échanges » dans un cadre de « dialogue bilatéral », a-t-il ajouté. Les pays européens « doivent aussi faire preuve de discernement dans la tension diplomatique entre la France et le Mali », selon le communiqué.

« Le Mali veut surmonter cette tension dans le cadre d’une discussion bilatérale », ajoute le texte, sans qu’apparaisse clairement s’il parle de discussion avec la France ou les Européens. « Mais que chacun d’eux comprennent qu’il est important d’inscrire leur action dans le cadre de discussions directes avec les autorités maliennes pour trouver les voies et moyens de créer un cadre juridique » à leur éventuelle action au Mali, selon le texte.