Mobilisation pour Roxana Saberi l'occasion de la Journée de la liberté de la presse

DEMOCRATIE La journaliste irano-américaine a été condamnée à huit ans de prison...

Avec agence

— 

L'Iran va relâcher dans les tout prochains jours la journaliste irano-américaine Roxana Saberi, détenue dans ce pays depuis plus d'un mois, a rapporté vendredi l'agence iranienne Isna.
L'Iran va relâcher dans les tout prochains jours la journaliste irano-américaine Roxana Saberi, détenue dans ce pays depuis plus d'un mois, a rapporté vendredi l'agence iranienne Isna. — Behrouz Mehri AFP/Archives

L'organisation Reporters sans frontières (RSF) «se mobilise», à l'occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, ce dimanche, pour la libération de trois journalistes femmes, dont l'Irano-américaine Roxana Saberi, indique-t-elle dans un communiqué.

RSF a appelé à «un grand rassemblement» à 15h devant l'ambassade d'Iran à Paris «afin de remettre aux autorités iraniennes une pétition demandant la libération de Roxana Saberi».

Interpellée fin janvier à Téhéran où elle résidait depuis 2003, Roxana Saberi a été condamnée à huit ans de prison pour espionnage au profit des Etats-Unis à l'issue d'un procès à huis clos le 13 avril. Détenue dans la prison d'Evine, au nord de la capitale iranienne, elle a entamé une grève de la faim le 21 avril.

Grèves de la faim de soutien

Quatre membres de RSF sont en grève de la faim depuis le 28 avril en soutien à la journaliste irano-américaine, indique l'organisation, précisant que «des actions similaires» vont se mettre en place à partir de dimanche au Canada, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Belgique et en Espagne.

«Il est également urgent que les deux journalistes américaines de la chaîne Current TV, Euna Lee et Laura Ling, détenues à Pyongyang depuis le 17 mars 2009, soient libérées», déclare RSF.