Etats-Unis : Prise en otage, une octogénaire sauvée par le jeu phénomène « Wordle »

INCROYABLE La victime n’avait pas envoyé son résultat du jour à sa fille et cette dernière a compris qu’il lui était arrivé quelque chose

20 Minutes avec agences
Lancé en octobre, le jeu en ligne Wordle compte désormais plus de 3 millions d'utilisateurs.
Lancé en octobre, le jeu en ligne Wordle compte désormais plus de 3 millions d'utilisateurs. — AFP

Quand la technologie permet de sauver des vies. Une octogénaire américaine a été sauvée d’une prise d’otage de plusieurs heures après que sa fille s’est aperçue qu’elle ne lui avait pas envoyé son résultat du jour au  populaire jeu de mots « Wordle », a rapporté la chaîne CBS. Denyse Holt, une habitante de Lincolnwood, en banlieue de Chicago, aux  Etats-Unis, était seule chez elle, dans la nuit du 5 février, quand un homme est entré par effraction et l’a menacée d’une paire de ciseaux, avant de la  tenir en otage pendant quelque 17 heures, selon l’antenne locale de la chaîne de télévision.

Selon Denyse Holt, l’homme, qui était nu et ensanglanté après avoir brisé une fenêtre pour entrer, lui a assuré qu’il ne lui ferait aucun mal, mais l’a forcée à prendre une douche puis un bain – tout habillée – avec lui avant de l’enfermer au sous-sol. « Je ne pensais pas que j’allais survivre », a déclaré l’octogénaire à CBS. La police de Lincolnwood soupçonne le preneur d’otage d’être atteint de troubles mentaux, a également rapporté la chaîne.


L’octogénaire n’a pas été blessée

La fille aînée de Denyse Holt, qui vit à Seattle, à plusieurs milliers de kilomètres de Chicago, s’est aperçu que quelque chose clochait quand sa mère ne lui a pas envoyé son résultat au jeu « Wordle » ce jour-là. Le principe du jeu consiste à trouver chaque jour un mot de cinq lettres, en six essais maximum. La popularité du jeu a explosé ces dernières semaines, au point d’atteindre plusieurs millions de joueurs quotidiens et d’être adapté à travers le monde.

Selon Denyse Holt, sa fille savait qu’elle ne manquait jamais son rituel désormais quotidien de partage du résultat. « Je n’ai pas envoyé de Wordle à ma fille aînée dans la matinée. Et ça l’a troublée », a déclaré l’octogénaire à CBS. Sa fille a donc appelé la police de Lincolnwood pour qu’une visite de routine soit effectuée au domicile de sa mère. Les agents ont alors découvert qu’elle était retenue contre son gré.

La prise d’otage est restée dans l’impasse pendant plusieurs heures, avant que le SWAT, l’unité d’intervention de la police américaine, n’utilise un pistolet électrique pour neutraliser le suspect et sauver la vieille dame. Denyse Holt, en état de choc après cette épreuve, n’a pas été blessée.