Moins de la moitié de la population mondiale vivait en démocratie en 2021, selon une étude

DROITS HUMAINS Depuis 2020, la France se situe toujours dans la catégorie des « démocraties défaillantes »

20 Minutes avec agences
Les manifestants pro-démocratie en Thaïlande ont choisit le canard gonflable comme symbole de protestation.
Les manifestants pro-démocratie en Thaïlande ont choisit le canard gonflable comme symbole de protestation. — SOPA Images/SIPA

Moins de la moitié de la population mondiale vivait en démocratie en 2021, selon  une étude du groupe britannique The Economist publiée ce jeudi. Seuls 21 pays sur 165 ont obtenu le statut de « démocratie complète » dans ce rapport.

L’indice de démocratie est passé de 5,37 en 2020 à 5,28 l’an dernier, soit la plus forte baisse annuelle depuis 2010. « Les résultats reflètent l’impact négatif de la pandémie sur la démocratie et la liberté pour la deuxième année consécutive », indique l’étude, citant l’extension considérable du pouvoir de l’État et « l’érosion des  libertés individuelles », note l’étude.

Démocratie complète ou défaillante ?

L’Afghanistan est désormais classé comme le pays le moins démocratique du monde après la  reprise du pouvoir par les talibans. En Europe, l’Espagne est passée du statut de « démocratie complète » à « démocratie défaillante », comme la France qui a ce statut depuis 2020. Etats-Unis, Israël et Afrique du Sud figurent également dans cette catégorie.

La Suède, le Luxembourg et le Royaume-Uni (qui se rapproche des démocraties défaillantes) sont toujours des « démocraties complètes », tout comme la Corée du Sud, le Japon, Maurice et le Costa Rica.

Dans la catégorie « régime hybride » figurent le Bangladesh, le Sénégal, l’Ukraine, Hong Kong ou encore, la Tunisie, qui a enregistré une des plus fortes baisses. Parmi les « régimes autoritaires » se trouvent l’Algérie, l’Egypte, la Russie, le Rwanda, le Vietnam et la Chine.