Covid-19 : l'Australie rouvre ses frontières pour les étrangers entièrement vaccinés

VISA « Si vous êtes doublement vaccinés, nous avons hâte de vous accueillir de nouveau en Australie », déclare le Premier ministre australien

20 Minutes avec AFP
Le hall désert des arrivées internationales de l'aéroport de Sydney.
Le hall désert des arrivées internationales de l'aéroport de Sydney. — David Gray/Shutterstock/SIPA

L’île-continent sort doucement de son isolement. Les touristes étrangers entièrement vaccinés pourront enfin se rendre sur la terre des kangourous à partir du 21 février. C’est une annonce du Premier ministre Scott Morrison alors que les Australiens ont subi des restrictions d’entrée sur le territoire parmi les plus strictes au monde.

« Cela fait presque deux ans que nous avons décidé de fermer les frontières de l'Australie », a expliqué Scott Morrison à l’issue d’une réunion de cabinet sur la sécurité nationale, précisant que le pays « rouvrira ses frontières à tous les détenteurs de visa le 21 février ».

S’isoler pour mieux protéger

« Si vous êtes doublement vaccinés, nous avons hâte de vous accueillir de nouveau en Australie. » L’immense île-continent a fermé ses frontières en mars 2020, essayant de tirer parti de son insularité pour se protéger de la pandémie.

Pendant ces deux dernières années, les Australiens n’ont, la plupart du temps, pas été autorisés à sortir de leur pays et seuls quelques visiteurs ont obtenu une dérogation pour entrer sur le territoire.

Des milliards d’euros de pertes

Ces restrictions ont séparé des familles, mis à mal le secteur du tourisme et suscité des débats sur le statut de l’Australie comme pays ouvert, moderne et tourné vers l’extérieur. La fermeture des frontières a coûté chaque mois 2,27 milliards d’euros, selon la Chambre de commerce et d’industrie australienne.

Ces derniers mois, les restrictions ont été progressivement assouplies pour les Australiens, les  résidents de longue durée et les étudiants. Cette nouvelle ouverture s’inscrit dans l’abandon de la politique draconienne dite « zéro Covid » longtemps en vigueur avant d’être dépassée par la vague du variant Omicron.

98 % de visiteurs en moins

Seuls quelques pays, dont le Japon, la Chine, la Nouvelle-Zélande et des îles du Pacifique, maintiennent leurs frontières fermées. Le secteur du tourisme, qui avait vu le nombre de visiteurs plonger de 98 %, se réjouit de cette décision.

« Nous sommes très heureux de pouvoir rouvrir », a déclaré Tony Walker, directeur général du groupe Quicksilver, qui propose des croisières et des plongées et possède des complexes hôteliers sur la Grande Barrière de Corail. « Ces deux dernières années ont été incroyablement difficiles pour nous », a-t-il expliqué à l’AFP, invitant les étrangers à leur « rendre visite ».

Perth reste inaccessible

Pendant la pandémie, l’entreprise est passée de 650 à 300 employés. Tony Walker estime qu’il « faudra du temps pour s’en remettre ». La fermeture des frontières a aussi causé une pénurie de personnel pour les acteurs du tourisme qui employaient routards et candidats aux vacances-travail.

Malgré cette annonce, des restrictions sont maintenues pour les déplacements à l’intérieur de l’Australie. Le vaste Etat d’Australie-Occidentale reste fermé à la plupart des non-résidents. Il est ainsi actuellement plus facile de se rendre depuis Sydney à Paris qu’à Perth.