« Convoi de la liberté » au Canada : Oui, la police a bien saisi de l'essence destinée aux manifestants

FAKE OFF Une vidéo particulièrement virale montre des policiers canadiens surveiller des bidons d’essence destinés aux manifestants du « convoi de la liberté ». La police a annoncé dimanche qu’elle allait saisir l’essence

20 Minutes Fake off
— 
Des manifestants transportent des bidons d'essence dans le centre-ville d'Ottawa, le 5 février.
Des manifestants transportent des bidons d'essence dans le centre-ville d'Ottawa, le 5 février. — Justin Tang/AP/SIPA
  • La police d’Ottawa a annoncé dimanche qu’elle allait saisir tout « matériel de soutien », dont de l’essence, amené aux manifestants du « convoi de la liberté » présents dans la capitale canadienne.
  • Une vidéo montrant des policiers surveiller des bidons d’essence est devenue virale, certains l’interprétant comme un « vol » de ce bien indispensable aux camions et autres véhicules qui forment le convoi.
  • La police a confirmé avoir confisqué de l’essence, sans préciser les quantités.

Des policiers canadiens ont-ils « volé » du carburant aux manifestants présents depuis dix jours à Ottawa, la capitale  canadienne ? L’affirmation  se répand sur les réseaux sociaux, de Facebook à TikTok. Dans une vidéo, d’une dizaine de secondes, des policiers surveillent des bidons placés dans des brouettes, alors qu’ils sont entourés de manifestants membres  du « convoi de la liberté ».

Dans cette vidéo d'une dizaine de secondes, des policiers surveillent des bidons d'essence, entourés par des manifestants.
Dans cette vidéo d'une dizaine de secondes, des policiers surveillent des bidons d'essence, entourés par des manifestants. - Capture d'écran Twitter

Le carburant est essentiel pour alimenter les camions et les véhicules qui forment ce convoi, présent dans le centre de la capitale depuis une dizaine de jours.

FAKE OFF

On retrouve la même scène filmée en direct par d'autres manifestants. La scène se déroule dans le calme, précise un manifestant. Avec cette seconde vidéo, on s’aperçoit que les images ont été filmées devant l’église Saint Andrew, située à 800 mètres du Parlement, en plein cœur d’Ottawa où se sont retrouvés les manifestants. Par ailleurs, les bidons saisis par les policiers sont identiques à des bidons utilisés par les manifestants ces derniers jours pour ravitailler les camions et les autres véhicules du convoi.

Ces images montrent des saisies par la police. Les forces de l’ordre ont annoncé dimanche que « toute personne » qui amène du « matériel de soutien », dont de l’essence, aux manifestants « est susceptible d’arrestation ». La police a annoncé dimanche soir avoir saisi « plusieurs véhicules » ainsi que du carburant, sans préciser les quantités. Selon la chaîne canadienne CTV News, les forces de l’ordre  ont saisi 3.200 tonnes d’essence dimanche sur un autre site, le parking d’un stade de baseball d’Ottawa qui servait de base aux manifestants.

Le maire a également durci le ton, en annonçant l’état d’urgence dimanche après-midi. Les manifestants du convoi, qui ont convergé de tout le pays vers la capitale, réclament la fin de certaines mesures sanitaires prises pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.