Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
RESTRICTIONS SANITAIRESConfinement de la ville chinoise Baise et ses 3,5 millions d’habitants

Coronavirus en Chine : Confinement de Baise et ses 3,5 millions d’habitants

RESTRICTIONS SANITAIRES
La ville, dans le sud du pays, a fait état dimanche de 44 cas de Covid-19 d’origine locale
En Chine, le gouvernement suit toujours une politique zéro Covid-19 (illustration).
En Chine, le gouvernement suit toujours une politique zéro Covid-19 (illustration). - Andy Wong/AP/SIPA / Pixpalace
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Pékin continue sur une voie radicale pour contrer la propagation du coronavirus. La ville de Baise, qui compte 3,5 millions d’habitants dans le sud de la Chine, a été placée en quarantaine après l’apparition de cas de Covid-19.

Depuis dimanche soir, les habitants ne peuvent plus quitter la localité et ceux qui résident dans les zones dites à risque (où des cas ont été découverts) ont interdiction de quitter leur domicile, a annoncé la mairie. La ville a fait état dimanche de 44 cas de Covid-19 confirmés d’origine locale. Un certain nombre de cas « importés » a également été annoncé. Un dépistage des habitants a été organisé dans la foulée, ont précisé les autorités.

Une stratégie zéro Covid-19

La Chine mène depuis le début de l’épidémie une stratégie zéro Covid-19, qui consiste à tout faire pour limiter la survenue de nouveaux cas, généralement quelques dizaines par jour seulement. Si ces chiffres peuvent paraître dérisoires par rapport à ceux enregistrés quotidiennement dans d’autres parties du monde, ils poussent le pouvoir à redoubler de vigilance au moment où la ville de Pékin organise les JO d’hiver​ jusqu’au 20 février. Tous les participants étrangers sont confinés dans une bulle sanitaire séparée de façon étanche du reste de la capitale chinoise. Toutefois, la localité de Baise est située à quelque 2.500 km des sites olympiques les plus proches.

Au total, la Chine a fait état lundi de 79 cas de Covid-19 sur son territoire dont 34 cas importés. Séparément, plus de 300 cas positifs ont été décomptés dans la bulle olympique depuis le 23 janvier, obligeant les personnes concernées à se placer à l’isolement.

Sujets liés