Antarctique : Cette expédition part chercher L’Endurance, un bateau englouti il y a plus de 100 ans

« TITANIC DU PÔLE SUD » L’historique trois-mâts est prisonnier de la glace depuis plus d’un siècle

20 Minutes avec agence
— 
L'explorateur Ernest Shackleton fait visiter son trois-mâts « Endurance » à la reine britannique Alexandra avant son expédition en Antarctique en 1014.
L'explorateur Ernest Shackleton fait visiter son trois-mâts « Endurance » à la reine britannique Alexandra avant son expédition en Antarctique en 1014. — MARY EVANS/SIPA

L’expédition « Endurance 2022 » est partie ce mercredi du Cap (Afrique du Sud) direction  l’Antarctique. Son but : tenter de retrouver l’Endurance, une épave de trois-mâts prisonnière de la glace depuis plus d’un siècle.

Le bateau était celui de l’explorateur britannique Ernest Shackleton, qui comptait être le premier à traverser l’Antarctique à pied, rapporte le HuffPost. « C’est le héros de toutes les personnes qui s’intéressent au monde polaire », assure l’explorateur Alban Michon, qui a participé à la préparation de cette expédition.


Prisonniers de la glace

Plusieurs indices sur la localisation du bateau ont été laissés par l’équipage : il se trouverait sous la mer de Weddell, entre 2.000 et 3.000 m de profondeur. L’Endurance avait quitté Plymouth (Angleterre) en 1914 avec 28 hommes, des animaux et deux ans de vivres.  Le navire a été bloqué par la banquise au bout de neuf mois de voyage.

L’équipage a attendu la fin de l’hiver, espérant que la fonte des glaces libérerait le bateau, mais il n’en fut rien. Les hommes ont donc abandonné le trois-mâts et campé pendant près de deux ans sur la glace. En avril 1916, Ernest Shackleton est finalement allé chercher de l’aide en compagnie de cinq de ses hommes.

En seize jours, ils ont parcouru 1.300 km en mer sur un petit bateau avant d’atteindre l’île de Géorgie du Sud. Une expédition en sens inverse a permis de secourir les 22 hommes restés sur place.