Corée du Nord : Londres, Paris et Berlin « condamnent fermement » les tests de missiles

DIPLOMATIE C’est le septième essai d’armement mené par le régime de Pyongyang depuis le début de l’année

20 Minutes avec AFP
— 
Kim Jong-un, devant ses armements.
Kim Jong-un, devant ses armements. — EPN/Newscom/SIPA

Le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne ont « fermement condamné » ce mercredi la poursuite des essais de missiles balistiques par la Corée du Nord.

« Nous condamnons fermement ces actions provocatrices, qui portent atteinte à la paix et à la sécurité régionales et internationales et constituent une violation flagrante des multiples résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies adoptées à l’unanimité », ont déclaré les trois pays dans un communiqué commun.

La Corée du Nord a lancé, ce dimanche, son plus puissant missile depuis 2017, selon la Corée du Sud. Séoul qui estime d’ailleurs que Pyongyang pourrait bientôt mettre à exécution sa menace de reprendre ses essais nucléaires ou de missiles balistiques intercontinentaux.

Cet essai d’armement est le septième mené par le régime de Pyongyang depuis le début de l’année. La dernière fois que la Corée du Nord avait effectué autant de tirs en si peu de temps remonte à 2019, après l’échec de négociations entre son leader, Kim Jong-un, et le président américain de l’époque, Donald Trump.