Crise des opiacés aux Etats-Unis : Les Amérindiens reçoivent 665 millions de dollars

DROGUES La crise est à l’origine de plus de 500.000 morts par overdose en vingt ans aux Etats-Unis

20 Minutes avec AFP
— 
Pilules d'oxycodone.
Pilules d'oxycodone. — Levine-Roberts/Sipa USA/SIPA

Des centaines de tribus amérindiennes devraient recevoir 665 millions de dollars de la part de quatre grands groupes pharmaceutiques, après plusieurs accords mettant fin à leurs poursuites.

Les distributeurs, McKesson, AmerisourceBergen et Cardinal Health, avaient déjà noué un accord à part avec la tribu Cherokee en septembre pour 75 millions de dollars. Mardi, ils ont aussi accepté de verser 440 millions de dollars sur sept ans aux autres tribus amérindiennes.

Le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson s’est de son côté engagé à payer 150 millions de dollars sur deux ans à ces tribus.

Une salve de litiges aux Etats-Unis

La crise des opiacés a déclenché une salve de litiges aux Etats-Unis, émanant de victimes directes et de nombreuses collectivités (villes, comtés, Etats…).

Les tribus amérindiennes, particulièrement touchées, ont par exemple souffert en 2015 du plus haut taux de décès par overdose par habitant. Elles ont aussi connu, de 1999 à 2015, la plus forte augmentation en pourcentage du nombre de décès de cette nature par rapport aux autres groupes raciaux et ethniques.