Cameroun : La nouvelle vie de Yannick Noah, devenu chef de village

RETOUR AUX SOURCES Ce mercredi, Brut, partenaire de « 20 Minutes », rencontre l’ancienne star du tennis hexagonal sur les lieux de son enfance

20 Minutes avec Brut
— 
Yannick Noah en 2020, dans le clip de sa chanson « Baraka »
Yannick Noah en 2020, dans le clip de sa chanson « Baraka » — Y. Noah & Columbia / Youtube

Quarante-huit ans après que le petit Yannick Noah l’eut quitté, le village d’ Etoudi a été « absorbé » par Yaoundé, la capitale  camerounaise, dont il est devenu un simple quartier. Ça n’empêche pas le  chanteur et  ex-tennisman d’en être récemment devenu « le patriarche, une sorte de chef à l’ancienne ».

« On m’appelle " papa Yannick ". À un moment, c’était " tonton Yannick " et dans quelque temps, ce sera probablement " Papi Yannick " », rigole la star désormais âgée de 61 ans. Ses nouvelles responsabilités ? S’occuper des anciens mais surtout des plus jeunes, notamment les élèves de l’école créée par sa maman… dans la demeure familiale ! « Elle était prof de français et puis un jour, elle a marqué " jardin d’enfants " à l’entrée de la maison. On a commencé avec une douzaine d’enfants et maintenant, il y a 400 gamins ! ».

« C’est une vraie responsabilité, mais je suis un bagarreur ! »

« Je n’aurais pas pu revenir il y a trois ans, précise Yannick Noah. Et puis là, tout d’un coup, c’était le bon moment ! Maintenant, je me sens trop bien : c’est ici que je dois être ! ». Pour autant, ce retour aux sources n’a pas été évident : « J’arrivais de France, avec ma culture française, quand même, alors il a fallu que je me remette à apprendre, à comprendre au minimum le dialecte local. C’est une vraie responsabilité, mais je suis un bagarreur ! ». Découvrez la nouvelle vie du  vainqueur de Roland-Garros 1983 dans cette vidéo de notre partenaire Brut.