Brésil : Le ministre de l’Education poursuivi pour homophobie

DISCRIMINATION En 2020, le pasteur Ribeiro avait considéré comme logique le lien entre homosexualité d’un adolescent et « famille inadaptée »

20 Minutes avec AFP
— 
Le pasteur Milton Ribeiro, ministre brésilien de l'Education, à Brasilia le 21 juillet 2020.
Le pasteur Milton Ribeiro, ministre brésilien de l'Education, à Brasilia le 21 juillet 2020. — AFP

Le gouvernement de Jair Bolsonaro est une nouvelle fois au cœur d’une polémique. Le Parquet brésilien a accusé lundi d'«   homophobie » le ministre de l’Education, le pasteur évangélique Milton Ribeiro, pour avoir dit en 2020 que les adolescents homosexuels venaient de « familles inadaptées ».

« En affirmant que les adolescents homosexuels sont issus de familles inadaptées, l’accusé discrimine les jeunes en raison de leur orientation sexuelle », a déclaré le vice-procureur général Humberto Jacques de Medeiros dans une plainte publiée sur le site du Parquet. La justice doit désormais décider de donner suite ou non aux poursuites contre le ministre, dans ce pays où l’homophobie est légalement considérée comme une forme de racisme depuis 2019 et punissable en tant que telle.

Le ministre ne veut « manquer de respect à personne »

Dans un entretien à un journal local en 2020, le pasteur Ribeiro, ministre de l’Education depuis peu, avait évoqué le lien logique, selon lui, entre homosexualité d’un adolescent et « famille inadaptée ». « Il y a un manque d’attention du père, il y a un manque d’attention de la mère. Un garçon de 12, 13 ans qui choisit d’être gay n’a jamais vraiment été avec une femme, avec un vrai homme, et va dans cette direction. Ce sont des questions de valeurs et de principes », avait asséné le ministre. Lors de l’enquête qui avait suivi, le ministre avait déclaré à la police en 2021 qu’il ne voulait « manquer de respect à personne » et que « les familles homosexuelles sont des familles » comme les autres.

Le ministre de 63 ans, théologien, avocat et pasteur de l’Eglise presbytérienne, est chargé du portefeuille de l’Education depuis juillet 2020 sous la présidence de Jair Bolsonaro, qui a conquis le pouvoir avec le soutien des puissants milieux évangéliques. Le pasteur Ribeiro avait également affirmé en septembre 2020 que les jeunes athées étaient des « zombies existentiels » et que le manque de valeurs était l’une des principales causes du fort taux de suicide à cet âge.