Canada : Soutenus par Elon Musk, les camionneurs opposés à l’obligation vaccinale attendus samedi à Ottawa

MANIFESTATION Entre 1.000 et 2.000 camions veulent bloquer le centre de la capitale canadienne ce week-end, et les autorités redoutent des violences

P.B. avec AFP
— 
Entre 1.000 et 2.000 camionneurs canadiens du «convoi de la liberté» sont en route vers Ottawa pour dénoncer l'obligation vaccinale nécessaire pour passer la frontière entre le Canada et les Etats-Unis.
Entre 1.000 et 2.000 camionneurs canadiens du «convoi de la liberté» sont en route vers Ottawa pour dénoncer l'obligation vaccinale nécessaire pour passer la frontière entre le Canada et les Etats-Unis. — David Jackson/AP/SIPA

Il est vent debout contre la « tyrannie ». Farouchement opposé à de nombreuses restrictions gouvernementales anti-Covid, Elon Musk a apporté, jeudi, son soutien au « convoi de la liberté » des camionneurs canadiens qui se rapprochent d’Ottawa. Entre 1.000 et 2.000 camions attendus dans la capitale canadienne, samedi, et comptent bloquer la colline du Parlement pour dénoncer l’obligation vaccinale nécessaire pour franchir la frontière entre le Canada et les Etats-Unis. Et les autorités redoutent des violences d’une minorité qui pourrait s’inspirer de l’attaque du Capitole de Washington du 6 janvier dernier.



« Vive les camionneurs canadiens », a tweeté le patron de Tesla, qui compte près de 72 millions de followers. Jeudi soir, son message avait été liké par plus de 300.000 personnes. En septembre 2020, Elon Musk avait indiqué qu’il ne comptait pas se faire vacciner dans l’immédiat. Mais récemment, il a confirmé à Time Magazine qu’il avait bien été immunisé, tout comme ses enfants éligibles.

Avertissement des autorités

Le convoi s’est mis en route de Vancouver, dimanche dernier, notamment à l’initiative de Tamara Lich, la secrétaire du Maverick Party, un parti séparatiste canadien. S’il ne comptait que quelques dizaines de camions initialement, le groupe s’est étoffé au fil des jours. Le Toronto Star a évoqué des projections non-sourcées allant jusqu’à 50.000 camions. Mais le chiffre est en réalité beaucoup plus bas : selon un rapport officiel de la police, entre 1.000 et 2.000 véhicules sont attendus à Ottawa ce week-end. Suffisant, tout de même, pour paralyser la colline du Parlement. Et faire craindre des débordements.

Comme le souligne le quotidien La Presse, il existe des liens entre une minorité de participants et des groupes extrémistes et suprémacistes. Dans une vidéo retirée par YouTube, un homme appelait à répéter l’assaut du Capitole américain. Selon le responsable de la sécurité de la Chambre des communes, certains manifestants cherchaient les adresses du domicile des députés à Ottawa. Sur Facebook, Tamara Lich a appelé à manifester pacifiquement et invité les camionneurs à dénoncer les débordements.

Entre 85 et 90 % de routiers vaccinés

Le Canada et les Etats-Unis imposent un le passeport vaccinal contre le Covid-19 pour traverser une frontière longue de 9.000 km. La mesure est entrée en vigueur le 15 janvier au Canada et samedi dernier aux Etats-Unis. Selon les estimations du principal syndicat, entre 85 et 90 % des chauffeurs sont vaccinés.

Elon Musk n’est pas le seul à avoir apporté son soutien aux « truckers ». Aux Etats-Unis, Donald Trump Jr a appelé les Américains à rejoindre le mouvement. « Des dizaines de milliers de camions pour la liberté qui convergent vers Ottawa ont réveillé tout un peuple », a salué Florian Philippot sur Twitter jeudi.

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a dénoncé l’action d’une « petite minorité marginale ». Selon un sondage de Maru Public Opinion publié jeudi, seulement 28 % des Canadiens sont opposés à l’obligation vaccinale visant les routiers.