Migrants : Un rescapé sénégalais raconte son terrifiant périple jusqu’en Europe

TÉMOIGNAGE Aujourd’hui, Brut, partenaire de « 20 Minutes », rencontre un homme qui a quitté l’Afrique au péril de sa vie

20 Minutes avec Brut
— 
Yancouba Badji, depuis le Sénégal, a transité par la Gambie et la Libye à bord d’un canot pneumatique,  (illustration).
Yancouba Badji, depuis le Sénégal, a transité par la Gambie et la Libye à bord d’un canot pneumatique, (illustration). — SAMEER AL-DOUMY / AFP

« Traverser la Méditerranée, ce cimetière silencieux, était une expérience terrifiante. » L’angoisse est perceptible dans la voix de Yancouba Badji, parti du  Sénégal parce que les conditions de vie n’y étaient « plus favorables » et ayant affronté moult dangers avant d’atteindre  l’Europe, cet eldorado pour de nombreux habitants de pays du Sud.

« On a fait de moi un véritable esclave »

Avant sa périlleuse traversée à bord d’un canot pneumatique, « avec près de 160 personnes entassées comme des sardines », Yancouba Badji a transité par la Gambie mais surtout par la  Lybie, dont il garde un horrible souvenir : « On m’y a plusieurs fois jeté en prison, puis on a fait de moi  un véritable esclave, se souvient-il. Et là-bas, j’ai vu des jeunes filles se prostituer pour un morceau de pain et des gens mourir de faim sur la plage. »

Le rescapé supplie les jeunes Africains qui recevraient son témoignage de « rester chez [eux] en attendant que nos gouvernements nous apportent des solutions positives ». Découvrez l’intégralité de son poignant témoignage dans cette vidéo de notre partenaire  Brut.