Conflit Ukraine – Russie : La Chine défend les « préoccupations raisonnables » des Russes pour leur sécurité

SOUTIEN Le ministre des Affaires étrangères chinois s’est entretenu avec son homologue américain jeudi, à propos de la situation en Ukraine

20 Minutes avec AFP
— 
Wang Yi, le ministre des Affaires étrangères de la Chine
Wang Yi, le ministre des Affaires étrangères de la Chine — CHINE NOUVELLE/SIPA

La Russie a trouvé du soutien. Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a défendu jeudi les « préoccupations raisonnables » de la Russie pour sa sécurité, lors d’un échange téléphonique avec son homologue américain Antony Blinken au sujet de l’Ukraine. « Nous appelons toutes les parties au calme, à s’abstenir d’accroître les tensions et monter la crise en épingle », a déclaré M. Wang, selon un communiqué diffusé par son ministère.

Washington et ses alliés européens accusent Moscou de préparer une invasion de l’Ukraine, après avoir massé 100.000 soldats à proximité des frontières de son voisin.  La Russie dément tout projet d’invasion mais exige que l’Otan s’engage à refuser une adhésion de l’Ukraine, une demande rejetée par les Occidentaux.

Blinken souligne « les risques mondiaux pour la sécurité »

Sans nommer l’Otan, M. Wang a fait valoir que « la sécurité régionale ne saurait être garantie par le renforcement ou l’expansion de blocs militaires ». Il a estimé que « les préoccupations raisonnables de la Russie en matière de sécurité doivent être prises au sérieux et recevoir une solution ».

De son côté, « le secrétaire Blinken a souligné les risques mondiaux pour la sécurité et l’économie que poserait une nouvelle agression russe contre l’Ukraine et a indiqué que la désescalade et la diplomatie représentaient le chemin responsable », a déclaré le porte-parole du département d’Etat, Ned Price, à la suite de cet appel téléphonique entre les deux chefs de diplomatie.