Royaume-Uni : Julian Assange autorisé à contester son extradition devant la Cour suprême

PROCES Aux Etats-Unis, le fondateur de WikiLeaks risque jusqu’à 175 ans de prison

M.F avec AFP
— 
Les manifestants protestent devant la Haute Cour de Londres, le vendredi 10 décembre 2021 après que la Haute Cour a annulé une décision empêchant l'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis.
Les manifestants protestent devant la Haute Cour de Londres, le vendredi 10 décembre 2021 après que la Haute Cour a annulé une décision empêchant l'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis. — Frank Augstein/AP/SIPA

Ira, ira pas. Julian Assange pourrait échapper à son extradition vers les Etats-Unis. La Haute Cour de Londres vient de l’autoriser ce lundi à contester devant la Cour suprême britannique cette décision de justice datant du mois de décembre. A cette époque, la Haute Cour suprême avait  annulé en appel le refus d’extrader le fondateur de WikiLeaks. Les juges ont finalement décidé qu’il revenait à la plus haute juridiction du Royaume-Uni, de permettre ou non le recours.

Une dernière chance pour l’Australien de 50 ans qui s’il est envoyé aux Etats-Unis, risque jusqu’à 175 ans de prison pour la diffusion, à partir de 2010, de plus de 700.000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, en particulier en Irak et en Afghanistan.