Etats-Unis : Une femme meurt à New York après avoir été poussée sur les rails du métro par un SDF

FAITS DIVERS Selon les premiers éléments de l’enquête, l'homme de 61 ans à l'origine de l'attaque aurait choisi sa victime aléatoirement

20 Minutes avec agence
— 
Une rame du métro de New York, le 22 mars 2018 (image d'illustration).
Une rame du métro de New York, le 22 mars 2018 (image d'illustration). — Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Une femme de 40 ans est décédée ce samedi à New York (États-Unis) après avoir été poussée sur les rails du métro par un homme à la station Times Square. L’incident est survenu vers 9h30 du matin, rapporte le New York Times, relayé par La Libre.

L’attaque serait aléatoire, le suspect principal n’ayant eu aucune interaction avec la victime avant de la pousser sous le métro qui arrivait en station. L’homme s’est ensuite rendu de lui-même dans un commissariat pour avouer son geste. Il est âgé de 61 ans, souffrirait de troubles mentaux et serait peut-être sans-abri.

Un plan pour assurer la sécurité dans le métro

Le suspect était déjà connu des forces de l’ordre, notamment pour tentative de cambriolage. Un témoignage a par ailleurs affirmé qu’il aurait déjà essayé plus tôt dans la matinée de pousser une femme sur les rails. La victime était d’origine asiatique. Bien que les actes de haine de ce genre aient augmenté depuis l’arrivée du Covid-19, ce meurtre n’aurait pas été commis par racisme.

Après sa garde à vue, l’individu a été mis en examen pour homicide volontaire sans préméditation. Le maire de New York, Eric Adams, a pris la parole sur Twitter, rappelant la création prochaine d’un dispositif pour assurer la sécurité des usagers du métro et lutter contre la crise des SDF dans la ville.