Coronavirus en Grande-Bretagne : Ikea baisse les indemnités des salariés non vaccinés obligés de s’isoler

ENTREPRISE Le géant suédois a expliqué qu'il s'agissait d'une mesure nécessaire compte tenu de la situation sanitaire actuelle en Grande-Bretagne

20 Minutes avec agence
Un magasin Ikea à Londres.
Un magasin Ikea à Londres. — Ray Tang/REX/SIPA

En Grande-Bretagne, les salariés du groupe  Ikea non vaccinés et qui seraient contraints de s’isoler parce qu’ils sont cas contact seront désormais moins bien rémunérés. Le géant suédois de l’ameublement a décidé de ne verser que le minimum légal en cas d’arrêt à ces employés, rapporte la  BBC.

Les personnes non-vaccinées et déclarées positives au Covid-19 ou cas contact doivent s’isoler pendant une période de 10 jours en Grande-Bretagne, rappelle Capital. Face à la vague Omicron, l’absentéisme pose problème dans de nombreuses entreprises. Ikea, qui emploie environ 10.000 personnes outre-Manche, a donc décidé de prendre cette mesure afin d’inciter ses salariés à se faire  vacciner.

Une baisse des indemnités significative

Ces personnes ne toucheront plus que 96,35 livres d’indemnités maladie par semaine (environ 115 euros), alors que le salaire hebdomadaire se situe entre 400 à 450 livres (480 à 540 euros). « Les personnes qui bénéficient d’un schéma vaccinal complet ou qui ne sont pas vaccinés pour des raisons médicales, comme la grossesse, continueront à recevoir les indemnités prévues jusqu’alors », a précisé Ikea.

A l’origine, le géant suédois avait choisi d’opter pour une politique d’encouragement à la vaccination mais, la situation s’étant dégradée, les responsables ont décidé de changer de stratégie pour tenter de lutter contre l’absentéisme.