La police britannique se penche sur un meurtre en 1969 lié à la famille Murdoch

FAITS DIVERS Les proches de la victime, Muriel McKay, confondue avec l’épouse du magnat des médias Rupert Murdoch, ont apporté de nouveaux éléments à la police londonienne en décembre

20 Minutes avec AFP
— 
Une voiture de police britannique. (illustration)
Une voiture de police britannique. (illustration) — TOLGA AKMEN / AFP

La police britannique examine de nouveaux éléments dans l’enquête sur l’enlèvement et le meurtre en 1969 de Muriel McKay, qui avait été confondue avec l’épouse du  magnat des médias Rupert Murdoch et dont le corps n’a jamais été retrouvé.

La police métropolitaine de Londres (la Met) a indiqué mardi que les proches de Muriel McKay lui avaient transmis de nouveaux détails sur cette affaire dont l’emplacement du corps, selon le journal The Times qui appartient à Rupert Murdoch.

Enterré dans une ferme du Hertfordshire

« La Met a été contactée en décembre 2021 par la famille de Muriel McKay concernant des informations qu’elle avait obtenues au sujet de son meurtre », a déclaré une porte-parole à l’AFP, précisant que des agents « examinent tous les éléments ».

Selon le Times, cela fait suite à des révélations de l’homme condamné pour l’enlèvement, Nizamodeen Hosein, sur l’emplacement du corps de McKay, qui aurait été enterré dans une ferme du  Hertfordshire, au nord de Londres.

Nizamodeen Hosein et son frère Arthur ont kidnappé Muriel McKay, alors âgée de 55 ans, en 1969, pensant qu’elle était l’épouse de Rupert Murdoch, Anna.

Les frères avaient suivi la Rolls-Royce de Murdoch sans savoir qu’il l’avait prêtée à son adjoint Alick McKay, le mari de Muriel.

Morte des suites d’un malaise ?

Selon le Times, Nizamodeen Hosein a récemment révélé à la famille McKay que Muriel était morte des suites d’un malaise en regardant un reportage télévisé sur son enlèvement.

Nizamodeen Hosein a purgé 20 ans pour l’enlèvement et a ensuite été expulsé à Trinidad, tandis que son frère Arthur est décédé en prison en 2009.