Afrique du Sud : Un bâtiment du village natal de Mandela détruit par la foudre

INCENDIE Le bâtiment, qui était en construction, devait servir d’accueil pour les touristes se rendant dans le village natal de Mandela

20 Minutes avec agences
— 
Nelson Mandela, le 13 septembre 2011
Nelson Mandela, le 13 septembre 2011 — Adrian Steirn/AP/SIPA

Un incendie déclenché par la foudre a détruit samedi un bâtiment touristique à Mvezo, le village natal de l’icône sud-africaine de la lutte anti-apartheid Nelson Mandela. Ce centre d’accueil, toujours en construction, devait servir de premier point de contact pour les touristes, avec un bureau d’information, des boutiques de souvenirs et un restaurant.

Le bâtiment a été « frappé par la foudre (…) et son toit de chaume a pris feu, entraînant la destruction complète du centre », a indiqué dimanche le petit-fils aîné de Mandela, Mandla Mandela, dans un communiqué. Des photos partagées sur les réseaux sociaux montraient le toit de chaume dévoré par les flammes.

Le bâtiment était à « un stade avancé de construction »

Le bâtiment, qui était à « un stade avancé de construction » a été financé par l’organisateur de la loterie nationale du pays. « C’était un acte de la nature et aucun acte criminel ni aucune autre cause n’est suspecté », a déclaré Mandla Mandela, également parlementaire et chef local du village de Mvezo.

L’incendie s’est produit quelques jours seulement après la suspension, à la demande du gouvernement, d’une vente aux enchères de la clé de la cellule de la prison de Robben Island, où Mandela a été incarcéré par le régime d’apartheid. Les bénéfices de la vente devaient être utilisés pour la construction d’un jardin commémoratif consacré à Mandela à Qunu, où il a été enterré, à environ 20 km de son village natal.