Brésil : La chute de rochers dans un lac touristique fait au moins sept morts et trois disparus

CATASTROPHE Un pan de falaise est tombé samedi sur des bateaux naviguant sur le lac Furnas dans le sud-est du Brésil

20 Minutes avec AFP
— 
Un bateau sur le lac Furnas, au Brésil le 2 septembre 2021 (illustration).
Un bateau sur le lac Furnas, au Brésil le 2 septembre 2021 (illustration). — Andre Penner/AP

Un drame a endeuillé un site très touristique​ samedi au  Brésil. La chute d’un pan de falaise sur des  bateaux naviguant sur un lac de l’Etat du Minas Gerais, dans le sud-est du pays, a fait au moins sept morts et trois disparus, a-t-on appris auprès des pompiers.

« A ce stade, il y a sept morts et trois disparus », a précisé dans un dernier bilan le porte-parole des pompiers du Minas Gerais, Pedro Aihara. Il y a également 32 blessés.

Trois bateaux touchés

A la mi-journée, un grand fragment de roche s’est détaché de sa paroi et est tombé sur trois bateaux qui se promenaient sur le lac Furnas, un site prisé pour ses eaux vertes et son défilé de spectaculaires parois rocheuses. Sur des images terribles partagées sur les réseaux sociaux, on pouvait voir le moment précis où la masse rocheuse se détache et tombe sur les trois embarcations, semant la panique parmi les passagers assistant à la scène sur d’autres bateaux.

Sur d’autres enregistrements, on voit juste avant le drame des gens lancer des avertissements disant que « beaucoup de pierres sont en train de tomber » et appelant les occupants des bateaux à s’éloigner de la paroi. Le président Jair Bolsonaro a partagé certaines de ces vidéos sur les réseaux sociaux, saluant le travail de la marine brésilienne qui, « dès que la malheureuse catastrophe s’est produite », s’est déplacée sur le site et « s’emploie à secourir les victimes et à transporter les blessés ».

De récentes pluies intenses

Parmi les blessés, neuf ont été hospitalisés, selon les pompiers intervenus sur place avec des équipements variés et une brigade de plongeurs. Les recherches devaient s’interrompre avec la nuit pour des raisons de sécurité et reprendre ce dimanche. Le nombre de personnes portées disparues a été estimé par les pompiers sur la base des témoignages, des agences de tourisme et des proches.

Les pluies intenses qui sont tombées ces derniers jours dans le sud-est du Brésil ont favorisé l’accident, selon les pompiers. La région de Capitolio, à 300 kilomètres de la capitale Belo Horizonte, attire de nombreux touristes avec ses parois rocheuses, son canyon et cascades enchâssant le lac Furnas formé par une retenue hydroélectrique du même nom.