Diplomatie : Washington d’accord pour discuter exercices militaires et positionnement de missiles avec Moscou

DESESCALADE Les Etats-Unis et les Européens accusent la Russie de préparer une nouvelle invasion de l’Ukraine

20 Minutes avec AFP
— 
Des soldats américains d'entraînent à tirer au mortier en Californie, fin 2021.
Des soldats américains d'entraînent à tirer au mortier en Californie, fin 2021. — U.S. Army/Cover Images/SIPA

Une discussion pour calmer le jeu. Les Etats-Unis se disent prêts à discuter avec la  Russie des dispositifs de missiles et des exercices militaires des deux pays, a fait savoir ce samedi un haut responsable de la Maison Blanche. Des diplomates américains et russes vont se retrouver en Suisse à compter de dimanche pour tenter de désamorcer les tensions autour de l’  Ukraine, alors que les Etats-Unis et les Européens accusent Moscou de préparer une nouvelle invasion du pays.

« Il y a certains domaines (…) dans lesquels nous pensons qu’il pourrait être possible de faire des progrès », à condition que toute promesse soit « réciproque », a rappelé cette source.

« Nous abordons ces discussions avec réalisme, pas avec optimisme »

« La Russie a dit se sentir menacée par la perspective d’un positionnement de systèmes de missiles offensifs en Ukraine. (…) Les États-Unis n’ont aucune intention de faire cela. Voilà un domaine où nous pourrions trouver un accord si la Russie accepte de prendre un engagement réciproque », a dit le haut responsable, qui a requis l’anonymat. Moscou « a aussi exprimé son intérêt à discuter l’avenir de certains systèmes de missiles en Europe, selon les principes du traité INF (Intermediate-Range Nuclear Forces) » et « nous sommes ouverts à une discussion » à ce sujet, a dit le haut responsable.

Enfin, Washington est prêt à discuter de « la possibilité de restrictions réciproques sur la taille et l’ampleur » des exercices militaires conduits par la Russie comme par les Etats-Unis et l’Otan​, a indiqué la source. « Nous ne saurons pas avant de commencer ces conversations demain soir si la Russie est préparée à discuter sérieusement et de bonne foi », a-t-il averti. « Nous abordons ces discussions avec réalisme, pas avec optimisme », a encore souligné la source, indiquant qu’elles seraient « exploratoires » et ne déboucheraient pas sur des promesses fermes.

« Je ne serais pas surpris que les médias russes commencent à rapporter, peut-être même pendant que les discussions ont lieu, que les Etats-Unis ont fait toutes sortes de concessions à la Russie. C’est une tentative délibérée de créer des divisions entre alliés, en partie en vous manipulant », a-t-il dit aux journalistes participant à sa conférence téléphonique.