Chine : Deux responsables limogés après l’apparition d’un foyer de Covid-19 dans une ville

SANTÉ Xi'an, qui compte 13 millions d'habitants, est le nouvel épicentre de l'épidémie dans le pays

20 Minutes avec agences
— 
Un test Covid-19 et un QR Code (illustration).
Un test Covid-19 et un QR Code (illustration). — Mourad ALLILI/SIPA

Deux responsables ont été limogés par les autorités de la ville de Xi’an (Chine). Ces hauts représentants du Parti communiste ont été démis de leurs fonctions afin de « renforcer le travail de prévention et de contrôle » de l’épidémie de Covid-19 dans la région.

En décembre, plusieurs dizaines de fonctionnaires ont déjà été sanctionnées pour « rigueur insuffisante dans la prévention et le contrôle » de la pandémie. Après douze jours de confinement, les chiffres de contamination sont en baisse à Xi’an, qui a annoncé ce lundi 90 nouveaux cas de coronavirus contre 122 la veille.

Début de pénurie d’aliments

« Nous avons lancé une attaque générale », a déclaré le responsable provincial Liu Guozhong, ajoutant qu’il fallait débarrasser le plus vite possible la société du Covid-19. Xi’an est le nouvel épicentre de l’épidémie en Chine, conduisant les autorités à imposer un confinement aux 13 millions d’habitants et à lancer de vastes opérations de dépistage.

La Chine suit une stratégie de « zéro Covid » avec des restrictions très sévères aux frontières et des confinements ciblés. Cette approche n’a cependant pas empêché l’apparition de foyers locaux. À Xi’an, des pénuries de produits alimentaires commencent à apparaître malgré les efforts des autorités.

Ce lundi, des responsables locaux ont assuré que des ressources avaient été transportées d’urgence depuis les régions voisines. « Il reste un écart entre notre travail et les besoins de la population », a cependant avoué un représentant. À un mois des JO d’hiver à Pékin, la Chine a enregistré des chiffres d’infection inédits depuis mars 2020, même si le nombre de cas reste officiellement bas par rapport aux autres pays.