Condamnation d'homosexuels annulée

— 

Neuf Sénégalais condamnés en janvier à huit ans de prison ferme pour homosexualité devaient être libérés de prison hier sur ordre de la cour d'appel de Dakar qui a annulé la procédure judiciaire. Le président de la cour d'appel, Bara Niang, a annoncé le matin l'annulation du « procès-verbal d'enquête et de la procédure subséquente » et « la mainlevée des mandats de dépôt ».

Les neuf hommes, tous âgés de moins de 30 ans, avaient été condamnés le 7 janvier pour « acte impudique et contre nature et association de malfaiteurs », après avoir été arrêtés en décembre, à Mbao, dans la périphérie de Dakar. Au cours du procès en appel, les défenseurs n'avaient pas abordé le fond. Ils avaient d'abord soulevé « de nombreuses exceptions de nullité » et rejeté toute idée de flagrant délit. Au Sénégal, pays essentiellement musulman, l'homosexualité est déniée et réduite à la clandestinité. Officiellement interdite, elle est passible d'une peine d'un à cinq ans d'emprisonnement. W