Coronavirus en Italie : Le pass vaccinal étendu à compter du 10 janvier

MESURES SANITAIRES Le pass sera exigé dans les transports, les hôtels, les terrasses de restaurants, les foires et congrès, les piscines et dans les salles de gym

20 Minutes avec AFP
— 
Une infirmière effectue des tests pour détecter le Covid-19, à Rome le 27 décembre 2021.
Une infirmière effectue des tests pour détecter le Covid-19, à Rome le 27 décembre 2021. — Alessandro Serrano'/AGF/SIPA

Les mesures sanitaires continuent de se durcir en Italie. Le gouvernement, confronté à un rebond des contagions dû au  variant Omicron, a décidé mercredi soir d’exiger le pass vaccinal dans les transports, les hôtels, les terrasses de restaurants, les foires et congrès ainsi que les piscines et salles de gym. Les enceintes sportives seront soumises à des jauges : 35 % pour les enceintes couvertes et 50 % pour celles en plein air.

Ces nouvelles restrictions entreront en vigueur le 10 janvier, selon le décret-loi « introduisant des mesures urgentes pour contenir la diffusion de l’épidémie de Covid-19 » adopté lors d’un Conseil des ministres présidé par  Mario Draghi​. Jusqu’ici, pour prendre le train et l’avion, il suffisait d’être en possession d’un pass sanitaire « de base », qui pouvait être obtenu grâce à la vaccination mais aussi avec un test négatif.

Un peu moins de 100.000 nouveaux cas en 24h

Le pass vaccinal, baptisé en Italie « pass sanitaire renforcé », s’obtient seulement avec un cycle vaccinal complet ou après guérison du Covid-19. Il est actuellement exigé pour certaines catégories professionnelles comme le personnel de santé et les forces de l’ordre. Presque 100.000 nouveaux cas – 98.020 exactement – ont été enregistrés mercredi dans le pays, et plus de 600.000 personnes sont actuellement positives.

Pour empêcher la paralysie de certains secteurs économiques comme les transports, l’exécutif a par contre fait le choix d’assouplir les règles sur la quarantaine. Il a en effet décidé mercredi de supprimer l’isolement de dix jours pour les cas contact vaccinés ou guéris du Covid-19. Les non vaccinés devront quant à eux continuer à respecter une quarantaine de dix jours.