Israël : Un bracelet pour les vaccinés dans les centres commerciaux ? Le projet a été modifié

FAKE OFF Un message viral alerte sur une décision du gouvernement israélien, qui a finalement été modifiée face au tollé

20 Minutes Fake off
Dans un centre commercial à Tel Aviv, le 7 mai 2020.
Dans un centre commercial à Tel Aviv, le 7 mai 2020. — Heidi Levine/SIPA
  • Un message viral alerte sur le fait qu’en Israël, le gouvernement aurait décidé « de marquer les non-vaccinés d’un bracelet ».
  • Le Premier ministre a présenté la semaine dernière un projet visant à distribuer des bracelets non pas aux non-vaccinés, mais aux titulaires du « green pass », un certificat proche du pass sanitaire. Les non titulaires de ce pass n’auraient eu le droit de se rendre que dans certaines boutiques.
  • Face au tollé, le gouvernement a retiré son idée de bracelet, mais réfléchirait à des mesures pour distinguer titulaires et non titulaires du pass dans les centres commerciaux.

Une distinction visant les personnes non-vaccinées ? Un message, relayé des milliers de fois sur Twitter par des internautes francophones, indique qu’en Israël, « le gouvernement décide de marquer les non-vaccinés d’un bracelet ».

Ce message a été relayé par plusieurs comptes sur Twitter.
Ce message a été relayé par plusieurs comptes sur Twitter. - Capture d'écran Twitter

Cette alerte a été publiée lundi alors qu’en France, le gouvernement vient d'annoncer son intention de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal. L’exécutif  réfléchirait également à étendre le pass sanitaire à l’ensemble des entreprises.

FAKE OFF

Le 14 décembre, Naftali Bennet, le Premier ministre israélien, a annoncé qu’il faudrait montrer un « pass vert » pour entrer dans les centres commerciaux du pays. Ce « pass vert », proche du pass sanitaire, s’obtient après avoir reçu deux ou trois doses d’un vaccin contre le Covid-19, selon le ministère de la Santé israélien. Il peut aussi être obtenu sans vaccination, soit en montrant un certificat de rétablissement du Covid-19 ou un test sérologique positif, soit en présentant le résultat d’un test rapide ou d’un test PCR. Tous les Israéliens de plus de 3 ans doivent présenter ce document pour entrer dans certains lieux, sauf les enfants de moins de 12 ans et trois mois souffrant d’un handicap.

Toujours selon le plan annoncé par le Premier ministre, les personnes dont les pass sont valides devaient ensuite recevoir un bracelet, précise le Jerusalem Post. Ce sont les vigiles qui devaient être chargés de vérifier les documents des clients à l’entrée et donner un bracelet aux personnes présentant un pass valide, pour que celles-ci se « déplacent librement » dans le centre commercial, selon le ministère de la Santé,  cité par le Globes.

Les personnes non vaccinées souhaitant accéder à certains services au sein des centres pourraient encore le faire, ajoute le quotidien économique. Ces services, non précisés, seraient probablement les pharmacies et les magasins alimentaires.

Les centres commerciaux opposés à tout contrôle

Cette annonce a fait bondir les représentants des centres commerciaux, et face au tollé, le chef du gouvernement a retiré son projet de bracelet dès le lendemain. Toutefois, les centres commerciaux devraient toujours s’assurer que les personnes sans pass valide ne puissent accéder aux magasins dits « non essentiels »,  selon le Jerusalem Post. Les détails n’ont pas encore été annoncés, et l’on n’en trouve plus mention sur le site du ministère de la Santé israélien.

Actuellement en Israël, le « pass vert » doit être présenté pour accéder aux cinémas, aux discothèques, aux salles de sport, aux universités ou encore à l’intérieur des restaurants.

Le 15 décembre, Israël a placé sept nouveaux pays, dont la France, sur liste rouge en raison du variant Omicron. Cette décision interdit les voyages à destination de ces pays et place les voyageurs en provenance sous une stricte quatorzaine.