Coronavirus : Plus de 88.000 contaminations en 24 heures au Royaume-Uni, un nouveau record

EPIDEMIE Le Royaume-Uni est l’un des pays les plus touchés en Europe par le coronavirus

Manon Aublanc
— 
Une ambulance au Royaume-Unii
Une ambulance au Royaume-Unii — Handout / AFP

Pour le deuxième jour consécutif, le Royaume-Uni, confronté à une flambée des contaminations liée au  variant Omicron, a enregistré un nouveau record de contamination, ce jeudi, avec 88.376 nouveaux cas de  coronavirus en 24 heures, ont annoncé les autorités sanitaires.

Avec 146.937 morts, dont 146 ces dernières 24 heures, le Royaume-Uni est l’un des pays les plus touchés en Europe par le Covid-19. Mercredi, les autorités avaient déjà enregistré plus de 78.000 cas.

Des mesures limitées

Le gouvernement n’a imposé que des mesures limitées (télétravail, masques en intérieur et pass sanitaire pour les rassemblements), mais certains jouent la prudence et limitent leurs sorties pour éviter d’être contaminés à une semaine de Noël. Même si elles ne sont pas formellement interdites, de nombreuses « Christmas parties » d’entreprises, institutions au Royaume-Uni, ont été annulées, au grand dam des pubs.

Si le Premier ministre Boris Johnson a conseillé aux gens de « réfléchir attentivement avant d’aller » au restaurant ou au pub, Chris Whitty, médecin-chef pour l’Angleterre, est allé plus loin. Il a demandé aux Britanniques de limiter leurs interactions pour réduire leurs chances d’attraper le virus ou de le transmettre.

Prudence à Windsor

Même la reine Elizabeth II, 95 ans, a renoncé par précaution​ à sa traditionnelle réunion de famille qui devait réunir une cinquantaine de personnes mardi au château de Windsor, pour la première fois depuis la mort de son époux Philip en avril.

Pour les spectacles qui fonctionnent, près d’un quart des fauteuils réservés reste vide, selon les professionnels. Des projets de vacances tombent aussi à l’eau : les Britanniques seront à partir de samedi interdits d’entrer en France. Les Français devront produire un test négatif de moins de 24 heures et s’isoler à leur arrivée dans l’attente d’un second test négatif.