Coronavirus au Royaume-Uni : Le pays enregistre un record de contaminations

EPIDEMIE Le précédent record remontait au 8 janvier 2021, en pleine avancée du variant Alpha, quand 68.053 cas positifs avaient été comptabilisés

20 Minutes avec AFP
— 
Londres au Royaume-Uni
Londres au Royaume-Uni — ADRIAN DENNIS / AFP

Avec 78.610 cas positifs enregistrés en 24 heures, le Royaume-Uni, confronté à une flambée des contaminations liée au variant Omicron du coronavirus, a atteint un record, ce mercredi, selon les chiffres officiels.

Le précédent record remontait au 8 janvier 2021, en pleine avancée du variant Alpha, quand 68.053 cas positifs avaient été comptabilisés dans ce pays très affecté par la pandémie, avec désormais 146.791 morts (+165 en 24 heures).

Un mort du variant Omicron

Face au « raz-de-marée » du très contagieux variant Omicron, selon les termes du Premier ministre Boris Johnson, le gouvernement britannique a lancé une campagne de rappel vaccinal d’une ampleur sans précédent, avec l’objectif d’administrer une dose supplémentaire à tous les adultes d’ici fin décembre. Ils étaient 43 % mercredi à avoir reçu une troisième dose, tandis que 81,5 % de la population de plus de 12 ans a eu les deux premières.

Le dirigeant conservateur doit tenir une conférence de presse mercredi à 17 heures (locales et GMT) pour faire le point sur cette campagne. Afin d’éviter de voir les hôpitaux submergés, son gouvernement a aussi imposé des restrictions supplémentaires, malgré la fronde d’une partie de la majorité conservatrice, comme le télétravail, le port du masque en intérieur et le passeport sanitaire pour les grands événements. Lundi, le Royaume-Uni a recensé le premier mort officiellement lié à Omicron en Europe.