Attaque du Capitole : « Il doit condamner cette merde immédiatement »… Ce SMS envoyé par Donald Trump Jr à la Maison Blanche

ENQUETE Le Congrès américain a voté pour recommander des poursuites contre l'ex-chef de cabinet de Donald Trump, qui refuse de témoigner devant la commission parlementaire

P.B. avec AFP
— 
Donald Trump Jr et le chef de cabinet du président américain, Mark Meadows, le 20 janvier 2021.
Donald Trump Jr et le chef de cabinet du président américain, Mark Meadows, le 20 janvier 2021. — Manuel Balce Ceneta/AP/SIPA

Ces SMS « prouvent que la Maison Blanche savait ce qu’il se passait au Capitole » en temps réel. Lundi, l’élue républicaine Liz Cheney a lu à haute voix des SMS reçus par le chef de cabinet de Donald Trump pendant que des milliers de ses supporteurs déferlaient sur le Congrès. Dans la foulée, les élus américains ont voté pour recommander des poursuites contre Mark Meadows, qui refuse de venir témoigner devant la Commission d’enquête parlementaire.



Liz Cheney, le Némésis républicaine de Donald Trump et vice-présidente de la commission, a lu une dizaine de SMS envoyés par des élus et des cadres de la Maison Blanche à Mark Meadows : « Nous sommes assiégés », « Mark, les manifestants déferlent sur le Capitole et ont cassé des fenêtres », « Ils ont réussi à pénétrer à l’intérieur, est-ce que Trump va dire quelque chose ? », « Il y a un face-à-face armé devant l’entrée de la Chambre », « Le président doit dire aux manifestants de partir, il va y avoir des morts », « DITES-LEUR DE RENTRER CHEZ EUX ! »

Messages de Sean Hannity et de Donald Trump Jr

Mark Meadows a également reçu des textos de plusieurs proches du président. Le présentateur vedette de Fox News Sean Hannity a demandé si Donald Trump « pouvait faire une déclaration (écrite) pour demander aux gens de quitter le Capitole ? ». Et le fils aîné du commandant en chef des Etats-Unis, Donald Trump Jr, a insisté : « Il doit condamner cette merde immédiatement. Le tweet sur la police du Capitole ne suffit pas. » Réponse de Mark Meadows : « Je suis d’accord, je fais tout mon possible. »

Sur Twitter, Donald Trump avait appelé les manifestants à respecter les forces de l’ordre, puis à manifester pacifiquement, environ 1 heure puis 1h30 après le début de l’attaque. Mais il avait mis près de 3 heures avant de publier une vidéo demandant aux émeutiers de rentrer chez eux.

Procès pour Steve Bannon

Mark Meadows a fourni des milliers de pages de documents officiels, courriels et SMS à la commission d’enquête, mais refuse coûte que coûte de témoigner. Les élus ont donc recommandé des poursuites contre lui, au motif qu’il tente par son silence « d’entraver une enquête du Congrès ».

Cette recommandation a été transmise au ministère de la Justice. C’est à lui que revient la décision finale d’inculper Mark Meadows, comme ça avait déjà été le cas pour l’ex-conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, qui sera jugé cet été.