Des scandales en série

— 

Depuis ce week-end, le gouvernement de Gordon Brown est de nouveau sur le banc des accusés. La presse britannique vient en effet de révéler un échange de mails dans lequel l'un des plus proches conseillers du Premier ministre prévoit la création d'un site destiné à lancer dans la blogosphère des rumeurs infondées et obscènes sur les principaux leaders de l'opposition. Un scandale qui éclate quelques jours seulement après celui des notes de frais de membres du cabinet Brown : certains ministres entretenaient trois domiciles avec l'argent du contribuable. ■