Une fusée russe Soyouz transportant un touriste milliardaire japonais décolle pour l'ISS

SPATIAL Yusaku Maezawa et son assistant passeront douze jours dans le segment russe de la station internationale

X.R. avec AFP
— 
Une fusée russe Soyouz transportant un touriste milliardaire japonais décolle pour l'ISS — 20 Minutes

Il devait être le premier touriste envoyé autour de la Lune par Space X, en 2023. Yusaku Maezawa, Japonais de 46 ans qui a fait fortune dans la mode, va d’abord connaître une première expérience de la vie dans l’espace à bord de l'  ISS. Avec son assistant Yozo Hirano et le cosmonaute russe Alexandre Missourkine, il a décollé ce mercredi matin  à bord d'une fusée Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour. Arrimage prévu à 13h41 GMT, après six heures de vol.

Les deux Japonais passeront douze jours dans la station orbitale, uniquement dans le segment russe. « Les rêves se réalisent », a tweeté mercredi matin Yusaku Maezawa. Le cosmonaute Alexandre Missourkine a jugé que ses compagnons auraient un programme chargé. Il a prévu avec eux un tournoi « amical » de badminton en apesanteur. Le milliardaire s’est fixé 100 tâches à accomplir dans l’espace, après de longues semaines de préparation à la Cité des étoiles. Son assistant est par ailleurs présent pour documenter ce voyage sur YouTube.

La guerre du tourisme des étoiles

Ce voyage marque surtout le retour de la Russie dans le tourisme spatial, alors que de plus en plus d’hommes riches veulent vivre l’expérience d’un séjour dans l’espace. Après dix ans de hiatus sur le sujet, l’Agence spatiale russe Roscosmos ne pouvait plus ignorer le phénomène lancé par Jeff Bezos,  Elon Musk et Richard Branson.

Entre scandales de corruption, difficultés techniques et financières et perte du monopole des vols habités vers l’ISS, au profit de Space X, Roscosmos a cruellement besoin de cette manne financière. Signe de la volonté du secteur spatial russe de faire peau neuve, Roscosmos a également dépêché en octobre un réalisateur et une actrice à bord de l’ISS pour y tourner le premier film long-métrage de l’histoire en orbite, avant un projet concurrent de la star hollywoodienne Tom Cruise.