Coronavirus en Norvège : « Pour garder la pandémie sous contrôle », les autorités durcissent les mesures sanitaires

RESTRICTIONS Les autorités sanitaires prévoient que le variant Omicron devienne majoritaire dans le pays « au plus tard en janvier »

20 Minutes avec AFP
— 
Des vaccinations contre le Covid-19 dans un lycée à Oslo, le 7 septembre 2021 (illustration).
Des vaccinations contre le Covid-19 dans un lycée à Oslo, le 7 septembre 2021 (illustration). — Heiko Junge/AP/SIPA

La liste des pays durcissant les mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19 s’allonge. La Norvège va à son tour renforcer ses mesures sanitaires, avec notamment un nombre limité de personnes pour les évènements à domicile, y compris les fêtes de Noël, a annoncé mardi le gouvernement.

A compter de minuit jeudi et pour quatre semaines, les autorités recommandent de limiter à dix le nombre des invités chez soi, sans compter les personnes du foyer. Ce plafond sera cependant relevé à 20 et pour une seule occasion sur la période des fêtes de Noël, à condition d’assurer une distance d’un mètre entre chaque personne.

Pas d’alcool après minuit

Le port du masque sera également de nouveau obligatoire si une distance sociale d’un mètre ne peut pas être assurée. L’alcool devra, quant à lui, être servi à table dans les bars et les restaurants et jusqu’à minuit maximum.

« La situation est désormais si grave que nous devons prendre de nouvelles mesures pour garder la pandémie sous contrôle », a expliqué le Premier ministre, Jonas Gahr Store. En novembre, la Norvège avait annoncé de nouvelles mesures pour enrayer la résurgence du coronavirus sur son territoire, quelques semaines à peine après la levée fin septembre de toutes les restrictions qui étaient en place. Les autorités avaient notamment permis aux communes d’avoir recours au pass sanitaire.

La crainte des hôpitaux surchargés

« Le risque de surcharge des services de santé et la propagation du variant omicron, plus contagieux, exigent désormais de nouvelles mesures strictes dans notre pays », a souligné le chef du gouvernement. Les autorités sanitaires s’attendent en effet à ce que ce nouveau variant devienne majoritaire « au plus tard en janvier » en Norvège.

La semaine dernière, l’apparition d’un foyer présumé du variant Omicron parmi des dizaines de personnes pourtant toutes vaccinées avait déjà conduit le gouvernement à introduire de nouvelles restrictions pour faire face au Covid-19 à Oslo et dans sa région. Le pays scandinave de 5,4 millions d’habitants a fait pour l’heure état de 29 cas de ce nouveau variant sur son sol.