Assassinat de Jamal Khashoggi : L'homme arrêté à Paris n'a « aucun lien » avec le meurtre, assure l'ambassade d'Arabie saoudite

MEURTRE L'ambassade saoudienne à Paris demande sa « libération immédiate »

20 Minutes avec AFP
— 
Le journaliste Jamal Khashoggi a été assassiné il y a trois ans
Le journaliste Jamal Khashoggi a été assassiné il y a trois ans — Emrah Gurel/AP/SIPA

L’ambassade d’Arabie saoudite à Paris a déclaré mardi soir que le Saoudien arrêté plus tôt dans la journée en France n’avait « aucun lien » avec l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en 2018 à Istanbul et demandé sa « libération immédiate ».

« Le citoyen en question n’a aucun lien avec l’affaire », a tweeté l’ambassade, ajoutant que les « coupables du meurtre » ont déjà été jugés en Arabie saoudite et y « purgent » leur peine.

En partance pour Riyad

L’homme, qui a présenté un passeport au nom de Khalid Alotaibi, a été interpellé mardi matin à l’aéroport parisien de Roissy Charles-de-Gaulle au moment où il s’apprêtait à prendre l’avion pour Ryad et placé en rétention judiciaire, selon une source proche du dossier. Cette interpellation est intervenue trois jours après la rencontre du président français Emmanuel Macron avec le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane à Jeddah.

Collaborateur du Washington Post et critique du régime saoudien après en avoir été proche, Jamal Khashoggi a été assassiné et son corps découpé en morceaux dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, où il s’était rendu pour récupérer un document. Ce meurtre a plongé l’Arabie saoudite dans l’une de ses pires crises diplomatiques et terni l’image du prince héritier, dit « MBS », désigné par des responsables turcs et américains comme ayant été le commanditaire du meurtre.