Suisse : Le pays rapatrie deux enfants détenus dans un camp de djihadistes en Syrie

CONFLIT C’est la première fois que la Suisse effectue un tel rapatriement

20 Minutes avec AFP
— 
Un enfant en Syrie, illutration
Un enfant en Syrie, illutration — Delil SOULEIMAN / AFP

Deux enfants, qui se trouvaient dans un camp de djihadistes sous contrôle kurde dans le Nord-Est de la Syrie, ont été rapatriés en Suisse, une première, a confirmé le département fédéral des Affaires étrangères (DFAE).

« C’est la première fois que la Suisse effectue un tel rapatriement », a indiqué le DFAE.

Consentement de la mère des deux enfants

Dans un tweet publié lundi soir, le DFAE avait indiqué avoir « rapatrié deux enfants mineurs du camp Roj situé au Nord-Est de la Syrie ». Après avoir rejoint l’Irak, les enfants ont ensuite rejoint la Suisse. Le DFAE a ensuite expliqué dans un communiqué que l’opération a eu lieu en collaboration avec les autorités en charge du camp où se trouvaient les enfants.

Le département fédéral indique également que « ce rapatriement a été réalisé avec le consentement de la mère et de son avocate ainsi que dans le cadre de la décision du Conseil fédéral du 8 mars 2019 qui permet, après examen et dans l’intérêt de l’enfant, le retour de mineurs ».

Une vingtaine de Suisses en Syrie

« Pour des raisons de protection des mineurs et de la sphère privée », les autorités suisses ne fournissent toutefois aucune information supplémentaire sur ce rapatriement. Selon la RTS, les deux enfants – deux filles âgées respectivement de 9 et 15 ans – auraient été enlevées en 2016 par leur mère, qui avait rejoint le territoire sous contrôle du groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie.

En mars 2019, les autorités suisses avaient estimé qu’il y avait dans la zone de conflit syro-irakienne une vingtaine de personnes (hommes, femmes et enfants) de nationalité suisse pouvant être des « voyageurs à motivation terroriste ».