JO de Pékin : Le CIO « respecte » le boycott diplomatique des Etats-Unis

GEOPOLITIQUE Aucun responsable américain ne fera le déplacement pour protester contre les violations des droits humains en Chine

20 Minutes avec AFP
— 
Joe Biden et Xi Jinping ont participé à un sommet virtuelle le 15 novembre 2021.
Joe Biden et Xi Jinping ont participé à un sommet virtuelle le 15 novembre 2021. — Susan Walsh/AP/SIPA

Le boycott est confirmé. Les Etats-Unis n’enverront aucun représentant diplomatique aux Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Pékin de 2022, en raison du « génocide et des crimes contre l’humanité en cours au Xinjiang » contre les musulmans ouïghours, a annoncé la Maison Blanche lundi.

En étant présente, « la représentation diplomatique américaine traiterait ces Jeux comme si de rien n’était, malgré les violations flagrantes des droits humains et les atrocités de la Chine au Xinjiang. Et nous ne pouvons tout simplement pas faire cela », a soutenu la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.

« La présence de responsables gouvernementaux et de diplomates est une décision purement politique pour chaque gouvernement, que le CIO, dans sa neutralité politique, respecte pleinement », a indiqué un porte-parole de l’instance olympique lundi à l’AFP.

Pékin promet des représailles

Cette décision est avant tout symbolique : elle n’aura aucune incidence sur la délégation sportive. « Si les Etats-Unis veulent à tout prix faire les choses à leur manière, la Chine prendra des contre-mesures fermes », avait assuré Pékin quelques heures plus tôt.

Plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme accusent Pékin d’avoir interné au Xinjiang au moins un million de musulmans dans des « camps de rééducation ».