Tensions en Ukraine : Un appel en visioconférence entre Poutine et Biden en préparation, selon le Kremlin

DIPLOMATIE L’un des principaux sujets de discorde concerne les mouvements de troupes russes autour de l’Ukraine, théâtre depuis 2014 d’un conflit entre Kiev et des séparatistes prorusses dans l’Est

20 Minutes avec AFP
— 
Vladimir Poutine et Joe Biden, mercredi, à 
 Genève, en juin 2021.
Vladimir Poutine et Joe Biden, mercredi, à Genève, en juin 2021. — Mikhail Metzel/TASS/Sipa USA/SIPA

La Russie et les Etats-Unis œuvrent à l’organisation d’un entretien en visioconférence entre les présidents Vladimir Poutine et Joe Biden, en plein pic de tensions autour de l’Ukraine, a indiqué ce vendredi le Kremlin. « Le travail est en cours. Il s’agit d’une visioconférence », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, interrogé sur le format de cet entretien très attendu.

Selon le conseiller du Kremlin Iouri Ouchakov, « la date concrète a déjà été fixée ». « Nous sommes proches d’un accord sur l’heure qui conviendra à tout le monde », a-t-il affirmé à la presse, en précisant que l’entretien aura lieu « après la visite en Inde » de Vladimir Poutine, prévue lundi.

« L’Afghanistan, l’Iran, la Libye, la crise ukrainienne… » au menu des discussions

Les deux dirigeants devraient notamment discuter, lors de cette réunion virtuelle, de « la situation insatisfaisante dans les relations bilatérales », selon la même source. « L’Afghanistan, l’Iran, la Libye, la crise ukrainienne et le dialogue sur la stabilité stratégique » seront également au menu des discussions, a précisé Iouri Ouchakov.

La Russie souhaite aussi discuter de ses propositions sur les « garanties juridiques du non-élargissement de l’Otan vers l’Est » de l’Europe, aux frontières russes, comme réclamé par Vladimir Poutine, a-t-il ajouté.

Les motifs de tensions se sont multipliés ces derniers mois

Les motifs de tensions entre Washington et Moscou se sont multipliés ces derniers mois, malgré la volonté d’apaisement affichée par Vladimir Poutine et Joe Biden lors de leur premier sommet, en juin à Genève.

L’un des principaux sujets de discorde concerne les mouvements de troupes russes autour de l’Ukraine, théâtre depuis 2014 d’un conflit entre Kiev et des séparatistes prorusses dans l’Est. Ces derniers jours, les Etats-Unis, l’Otan et l’Union européenne n’ont cessé d’exprimer leur inquiétude à ce sujet.