Argentine : Un paquebot isolé après un soupçon de Covid-19 peut reprendre sa route

PANDÉMIE Le port argentin où le navire devait faire escale a tout de même refusé de l’accueillir

20 Minutes avec agences
— 
Un paquebot (illustration).
Un paquebot (illustration). — jackmac34 / Pixabay

Les 300 passagers d’un paquebot situé au large de l’Argentine sont libres. Une mesure d’isolement imposée au bateau a été levée ce jeudi après un test qui a exclu la présence du Covid-19 à bord.

Pour autant, le navire n’a pas pu faire escale à Puerto Madryn, dans le sud du pays. La mesure d’isolement prise ce mardi « par précaution » a été levée mais « l’évaluation de la situation épidémiologique à bord » se poursuit, a indiqué le ministère argentin de la Santé.

Un test antigénique revenu positif

Le paquebot Hamburg, qui fait croisière dans l’Atlantique sud, avait fait l’objet d’une alerte ce vendredi lors d’une escale à Buenos Aires, après une suspicion de cas de coronavirus à bord, sur fond de craintes liées au variant Omicron. Sous pavillon des Bahamas, le bateau avait notamment fait escale au Cap Vert avant d’arriver au large de l’Argentine.

Tous les passagers et membres d’équipage ont été testés en vingt-quatre heures à l’escale de Buenos Aires. Les tests étaient négatifs mais une membre d’équipage a reçu lundi un test antigénique positif, qui a depuis été infirmé par un nouveau PCR négatif. La mairie de Puerto Madryn a, tout de même, maintenu son interdiction d’escale.

Le paquebot « continue sa route vers le sud », a indiqué une source interne à l’administration du port de Puerto Madryn. On ignore s’il se dirige déjà vers sa prochaine escale, Ushuaïa, à 3.000 km environ de la capitale. Sur les registres d’arrivées portuaires, le Hamburg restait toutefois annoncé à Ushuaïa pour le 20 décembre.