Drame du G20: une deuxième autopsie de Ian Tomlison demandée

POLEMIQUE Une vidéo accuse les forces de l'ordre d'avoir brutalement poussé Ian Tomlinson quelques minutes avant sa mort...

Avec agence

— 

La police et des manifestants, près de la Bank of England, le 1er avril 2009, à Londres.
La police et des manifestants, près de la Bank of England, le 1er avril 2009, à Londres. — REUTERS/Andrew Winning

La pression sur Scotland Yard est montée d'un cran. La commission indépendante chargée d'examiner les plaintes contre la police (IPCC), à qui a été confiée une enquête approfondie, a ordonné mercredi une deuxième autopsie pour déterminer si des éléments extérieur avaient pu contribuer au décès de Ian Tomlison.

Mercredi, vers 19 heures, heure locale, cet homme de 47 ans, rentre à pied chez lui, dans la City, londonienne, où se déroule une manifestation contre la réunion des chefs d'Etat des 20 plus grandes puissances. Ce kiosquier ne prend pas part à la protestation, ne provoque aucun agent de l'impressionnant dispositif policier déployé pour l'événement. Depuis plusieurs heures, un gros millier de contestataires sont encerclés par les forces anti-émeute dans cette zone, aux abords de la Banque d'Angleterre.

Il avance d'une manière nonchalante, les mains dans les poches, suivi de près par un groupe de policiers qui l’enjoint d'accélérer le pas. L'un d'eux le pousse alors dans le dos. Tomlinson s'écroule par terre. Encore conscient, il reste assis au sol, marmonne, invective les policiers. Quelques minutes plus tard, il succombera d'un malaise cardiaque, des médecins policiers ne réussissant pas à le ranimer.




La vidéo a fait le tour des médias britanniques. Selon «The Guardian», les images ont été réalisées par un gérant de fonds de New York, qui dit avoir remis les images à la presse «car la famille de Ian Tomlinson n'obtient pas de réponse aux questions qu'elle se pose».

«The Guardian» précise avoir remis la vidéo à l'Independent Police Complaints Commission (IPCC), la commission indépendante chargée d'examiner les plaintes à l'encontre de la police. L'IPCC entend actuellement des témoins qui affirment avoir vu des policiers pousser Ian Tomlinson. Plusieurs personnes donnent au «Guardian» des détails précis sur le drame, à lire ici. Un porte-parole de la police a refusé de commenter la vidéo «tant que l'enquête est en cours», précisant seulement que l'IPCC «a été mise au courant des images».