Séisme en Italie: deux nouvelles répliques majeures

SEISME L'une d'entre elles a été ressentie jusqu'à Rome...

Avec agence

— 

 Les sauveteurs extraient un homme blessé de sa maison, à Aquila.
 Les sauveteurs extraient un homme blessé de sa maison, à Aquila. — Alessandro Bianchi / Reuters

Au moins deux fortes nouvelles secousses telluriques ont été ressenties dans la nuit de mercredi à jeudi à l'Aquila. Une première, d'une magnitude de 4,3 sur l'échelle de Richter, s'est produite vers 00H55 et a réveillé de nombreux habitants qui dorment sous des tentes. Une seconde secousse, encore plus forte, a fait trembler le sol pendant quelques secondes vers 02h55 locales et a été perçue jusqu'à Rome et dans une bonne part de l'Italie centrale. Il n’est pas clair pour l’heure si elles ont causé de nouveaux dégâts.

Le dernier bilan provisoire du séisme italien s'élèvait mercredi soir à au moins 272 morts dont seize enfants selon la police. La Sécurité civile a également précisé que 100 blessés, sur un total d’un peu plus d'un milliers, étaient dans un état grave et que 150 personnes avaient été retirées vivantes des décombres depuis lundi. Quinze personnes sont également portées disparues, selon Berlusconi.

Meurtrie, l’Aquila continue de vaciller. Une nouvelle et importante secousse a été ressentie sur place peu avant 6h30 ce mercredi matin. Plusieurs secousses d'intensité faible ou moyenne ont eu lieu au cours de la nuit.

Fortes répliques

La zone reste particulièrement instable. Deux tremblements de terre plus forts encore ont eu lieu mardi soir vers 19h45 puis à 23h30, d'une magnitude de 5,3 puis 3,8 sur l'échelle de Richter. La première avait été la plus forte depuis le séisme de lundi matin (magnitude de 5,8).

La plupart des 17.000 sans-abri recensés par les autorités ont trouvé place dans des camps de tentes dressés dans les faubourgs de la capitale de la province des Abruzzes. Des centaines de personnes qui n'avaient pas reçu de tentes ont dû passer une troisième nuit dans leur voiture non loin de la ville.

Eleonora retrouvée vivante 42 heures après

Silvio Berlusconi est à nouveau attendu sur place mercredi. Mardi, le chef du gouvernement italien avait assuré que les opérations de secours, auxquelles participent plus de 7.000 pompiers, militaires et policiers, prendraient fin dans «les 48 heures, quand nous aurons la certitude» qu'il n'y a plus personne sous les décombres.

Le dernier des petits miracles de ce drame a été le sauvetage mardi soir d'une jeune fille, Eleonora, retrouvée vivante sous les décombres 42 heures après le séisme.