Donald Trump a été testé positif au Covid-19 trois jours avant son débat avec Joe Biden, selon son ex-chef de cabinet

ETATS-UNIS Selon Mark Meadows, ce test a été suivi d’un second négatif, et « rien n’aurait pu empêcher » Donald Trump de participer au débat

P.B. avec AFP
— 
Positif au Covid-19, Donald Trump monte à bord de l'hélicoptère Marin One pour rejoindre l'hôpital militaire Walter Reed, le 2 octobre 2020.
Positif au Covid-19, Donald Trump monte à bord de l'hélicoptère Marin One pour rejoindre l'hôpital militaire Walter Reed, le 2 octobre 2020. — Jacquelyn Martin/AP/SIPA

Donald Trump a toujours entretenu le plus grand flou sur la chronologie de son infection par le Covid-19. Dans The Chief’s Chief, un ouvrage à paraître la semaine prochaine et dont les bonnes feuilles ont été publiées par le Guardian, son ancien chef de cabinet Mark Meadows affirme que l’ex-président américain a été testé positif trois jours avant son débat avec Joe Biden. Et que ce résultat a été ignoré car un second test réalisé dans la foulée s’est révélé négatif. Donald Trump a réagi, assurant qu’il s’agissait d’une « fake news », mais avec une déclaration ambiguë.

Selon Mark Meadows, un premier test est revenu positif le 26 septembre, juste après la cérémonie dans le Rose Garden pour la juge Amy Coney Barrett – un événement à l’origine d’un cluster majeur avec une trentaine d’élus et proches de Trump infectés. Le médecin de l’ex-président, Sean Conley, a appelé le chef de cabinet alors que Donald Trump décollait à bord de l’hélicoptère Marine One pour se rendre à un meeting en Pennsylvanie, lui disant : « Empêchez le président de partir, il vient de tester positif au Covid. » Selon Mark Meadows, l’hélicoptère était en train de décoller, et il a appelé Donald Trump pendant le vol pour lui annoncer la nouvelle : « Monsieur le président, j’ai une mauvaise nouvelle, vous venez d’être testé positif au Covid ». « Oh you gotta be fucking kidding me », aurait répondu Trump. («Tu te fous de moi »).

« Fake news », selon Trump

Selon Meadows, le résultat positif venait d’un test « d’ancienne génération » et un second test rapide de Binax (antigénique et pas PCR) a été réalisé dans la foulée et s’est révélé négatif – toujours pendant que Donald Trump était à bord de Marine One. Il a donc participé au meeting, a rencontré des familles de militaires le lendemain, a parlé à des journalistes sans porter de masque puis a croisé le fer avec Joe Biden. « Rien n’aurait pu l’empêcher » d’y participer, écrit Mark Meadows. Le président américain a été hospitalisé trois jours après le débat à l’hôpital Walter Reed, où il avait été placé sous oxygène.

Au cours des semaines suivantes, Donald Trump a refusé de dire s’il avait été testé le jour du débat. « Peut-être que oui, peut-être que non, je suis testé très régulièrement », avait-il répondu à une journaliste de NBC le 15 octobre. Assurant toutefois : « Après le débat, je crois un jour après, le jeudi soir tard, j’ai été positif. C’est la première fois que je l’ai appris. » Une déclaration qui semble en contradiction avec les affirmations de Mark Meadows.

« L’histoire que j’ai eu le Covid avant, ou pendant, le premier débat est une fake news. En fait, un test a révélé que je n’avais pas le Covid avant le débat », a réagi Donald Trump, mercredi. Ce qui n’écarte pas la possibilité d’un test positif avant le second négatif.