Mexique: deux détenus se crucifient

VIOLENCE Ils veulent dénoncer les actes de torture qui sévissent au sein de l'établissement pénitentiaire...

MD (Avec agence)

— 

Deux détenus d'une prison du sud du Mexique se sont crucifiés lundi, au début de la «Semaine sainte», pour dénoncer les «tortures» dont ils affirment avoir été victimes lors de leurs interrogatoires, a-t-on appris mardi auprès des autorités locales.

«Ils se sont crucifiés sur des croix de bois qu'ils avaient fabriquées eux-mêmes dans l'atelier de menuiserie. Ils se sont fait clouer les mains et sont restés ainsi toute la journée», a déclaré à l'AFP sous couvert de l'anonymat un fonctionnaire de l'Etat de Chiapas, près de la frontière avec le Guatemala.

Ils demandent leur remise en liberté

Les deux crucifiés, détachés en fin de journée par des co-détenus, font partie d'un groupe de vingt-trois prisonniers, membres de syndicats agricoles, qui manifestent depuis deux semaines dans la prison d'El Amate pour obtenir leur mise en liberté et la révision de leurs dossiers.

Ils affirment avoir été torturés pour avouer des meurtres et autres délits. La semaine dernière, quatre d'entre eux s'étaient cousu les lèvres, et huit autres affirment être en grève de la faim depuis quinze jours. Selon les autorités, les manifestants ont décidé eux-mêmes de mettre fin à leur mouvement après avoir reçu l'assurance d'un réexamen des dossiers des détenus dans un délai de 45 jours.