Naufrage de migrants : La Commission européenne affiche son soutien à la France dans son conflit avec le Royaume-Uni

CRISE Pour le vice-président de la Commission européenne, depuis le Brexit le Royaume Uni doit « décider comment organiser la gestion du contrôle de ses frontières »

20 Minutes avec AFP
— 
Des tentes plantées par des migrants près de Calais, le 27 novembre 2021.
Des tentes plantées par des migrants près de Calais, le 27 novembre 2021. — Rafael Yaghobzadeh/AP/SIPA

Dans son bras de fer qui l’oppose à Londres sur la crise des migrants, Paris sait qu’il peut compter sur Bruxelles et encore plus depuis le Brexit. Le vice-président de la Commission européenne Margaritis Schinas a ainsi estimé samedi que revient au Royaume Uni la responsabilité de résoudre ses problèmes relatifs à l’afflux des migrants.

Le Royaume-Uni « a quitté l’Union européenne », en conséquence il « doit à présent décider comment organiser la gestion du contrôle de ses frontières », a affirmé Margaritis Schinas devant la presse sur l’île grecque de Kos. « Si je me souviens bien, le principal slogan de la campagne du référendum (sur le Brexit) était "Nous reprenons le contrôle" », a ajouté celui qui coordonne un nouveau pacte sur les migrations et l' asile. « Depuis que le Royaume-Uni a repris le contrôle, c’est aux Britanniques de trouver les mesures nécessaires pour rendre opérationnel le contrôle qu’ils ont repris ».

La lettre qui ulcère Paris

La crise des migrants a connu une escalade dramatique après le naufrage mercredi d’une embarcation dans la Manche qui a causé la mort de 27 migrants. Les tensions entre la France et le Royaume-Uni se sont encore exacerbées après une lettre du Premier ministre britannique Boris Johnson publiée sur Twitter, demandant à la France de reprendre les migrants arrivant en Grande-Bretagne. « Je suis surpris des méthodes quand elles ne sont pas sérieuses », a déclaré le président français Emmanuel Macron, interrogé sur cette lettre.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a pour sa part annulé la venue ce dimanche à Calais de son homologue britannique Priti Patel qui devait participer à une réunion de crise sur les migrants. La réunion aura lieu en présence des ministres chargés de l’immigration belge, allemand, néerlandais, ainsi que de la Commission européenne.