Coronavirus en Allemagne : La barre des 100.000 morts depuis le début de la pandémie dépassée

TRISTE SYMBOLE L’Allemagne a comptabilisé 351 décès sur les dernières 24h. Surtout, sur la même période 75.961 nouvelles contaminations ont été enregistrées, un record

20 Minutes avec AFP
— 
Un panneau demandant de respecter la distanciation sociale, à Augsburg en Allemagne le 11 octobre 2021.
Un panneau demandant de respecter la distanciation sociale, à Augsburg en Allemagne le 11 octobre 2021. — Alexander Pohl/Sipa USA/SIPA

Le chiffre est dramatiquement symbolique. Plus de 100.000 personnes, 100.119 exactement, sont mortes du Covid-19 en Allemagne depuis le début de la pandémie, a annoncé jeudi l’autorité sanitaire fédérale (RKI), comptabilisant 351 décès sur les dernières 24h en pleine flambée des infections.

En une journée, le RKI a également compté 75.961 nouvelles contaminations, un nouveau plus haut au moment où la première économie européenne craint une saturation des hôpitaux. L’incidence sur sept jours a atteint 419,7, un record.

Une quatrième vague record

Les hôpitaux dans certaines régions font déjà face à une « surcharge aiguë » qui rend nécessaires des transferts de patients, a averti lundi Gernot Marx, le président de la fédération allemande de la médecine intensive. L’incidence avait pour la première fois dépassé mercredi la barre des 400 infections pour 100.000 habitants en sept jours. Plusieurs régions ont rétabli de strictes restrictions pour endiguer la quatrième vague de coronavirus, la plus forte depuis l’apparition du virus.

Quelque 69 % de la population sont entièrement vaccinés, soit moins que dans d’autres pays européens comme la France, où le taux atteint 75 %. « La situation est sérieuse », a admis mercredi Olaf Scholz, futur chef social-démocrate du gouvernement après un accord de coalition avec les Verts et les libéraux du FDP, promettant de « tout faire » face à la pandémie.

Un nouveau chancelier en décembre

La nouvelle coalition gouvernementale, qui va prendre la tête du pays en décembre, semble toutefois exclure dans l’immédiat l’idée de confinement national, et mise sur la généralisation du pass sanitaire dans les transports et de restrictions d’accès pour les non-vaccinés, par exemple pour des lieux culturels. L’Allemagne doit « étudier » une éventuelle « extension » de l’obligation vaccinale, en vigueur dans l’armée et bientôt dans les établissements de soins, a indiqué Olaf Scholz. Un milliard d’euros va par ailleurs être débloqué en faveur du personnel soignant et aide-soignant.

Le gouvernement sortant d’Angela Merkel a en outre prolongé mercredi jusqu’en avril 2022 les aides accordées aux entreprises touchées par les fermetures ou baisses de revenus ainsi que le dispositif du chômage partiel.