Procès du meurtre d’Ahmaud Arbery : Les trois accusés reconnus coupables de meurtre

ETATS-UNIS Le jeune joggeur afro-américain avait été pourchassé par trois hommes blancs, qui affirmaient avoir voulu réaliser une arrestation citoyenne

Philippe Berry et J.B. avec AFP
— 
Un portrait d'Ahmaud Arbery dans un rue de Brunswick, en Géorgie.
Un portrait d'Ahmaud Arbery dans un rue de Brunswick, en Géorgie. — Sarah Blake

Avec le meurtre de George Floyd, ce drame avait catalysé les manifestations antiracistes de l’été 2020. Ce mercredi, le jury a rendu son verdict au procès des trois Américains blancs jugés pour le meurtre d’ Ahmaud Arbery, un jeune Afro-Américain qu’ils avaient pris en chasse alors qu’il semblait faire son jogging dans leur quartier résidentiel.

L’auteur des tirs, Travis McMichael, 35 ans, qui plaidait la légitime défense, a été reconnu coupable de meurtre. C’est aussi le cas de son père, Gregory McMichael, 65 ans, qui était armé d’un pistolet et avait crié « putain de nègre » à côté de la dépouille d’Ahmaud Arbery, et de William Bryan, 52 ans, un voisin qui les avait suivis avec son pick-up, contribuant à coincer Ahmaud Arbery entre leurs deux véhicules. Les trois hommes sont aussi reconnus coupables de fausse arrestation. Les douze jurés, dont un seul homme noir, ont délibéré pendant plus de onze heures pour parvenir à ce verdict unanime. Et cette annonce a été saluée par des manifestants à l’extérieur du tribunal tandis que dans la salle, un membre de la famille a lancé un cri de joie.

Pourchassé car « il était noir »

Les trois hommes affirmaient qu’ils avaient tenté de réaliser une arrestation citoyenne – en vertu d’une loi depuis retoquée – car ils soupçonnaient Ahmaud Arbery d’être l’auteur de plusieurs cambriolages dans le quartier. Mais la procureure Linda Dunikoski a mis à mal leur défense, soulignant que la victime n’avait « commis aucun crime ». Il a bien pénétré dans une maison en construction, mais celle-ci n’était pas fermée à clé, et il n’a rien dérobé, selon les images de vidéosurveillance. Selon la procureure, les trois hommes ont pourchassé Ahmaud Arbery pendant plus de cinq minutes, armés, sur la base de « préjugés », car « il était noir et courait dans la rue ».

Les trois hommes seront fixés sur leur sentence à une date ultérieure. En Géorgie, le minimum pour un meurtre est la prison à vie, et le maximum la peine capitale, mais les procureurs ne l’ont pas requise. Le juge pourra en revanche trancher sur une possibilité de libération conditionnelle après trente ans.