Etats-Unis : L’homme qui a foncé sur une parade de Noël inculpé de cinq « homicides volontaires »

ENQUETE Selon les autorités, le suspect ne semble pas avoir de lien avec le terrorisme et avait été impliqué dans une dispute conjugale juste avant le drame

20 Minutes avec AFP
— 
Darrell Brooks Jr, accusé d'avoir volontairement foncé sur la foule à Kenausha, a été inculpé de cinq meurtres.
Darrell Brooks Jr, accusé d'avoir volontairement foncé sur la foule à Kenausha, a été inculpé de cinq meurtres. — AP/SIPA

La petite ville de Waukesha cherche encore des explications à l’horreur. L’automobiliste accusé d’avoir foncé dans la foule d’une parade de Noël va être inculpé de cinq « homicides volontaires » (équivalent à « meurtre » dans le Wisconsin) ont annoncé lundi les autorités américaines au lendemain du drame qui a aussi fait 48 blessés. Lundi six enfants se trouvaient dans un état critique.

« Selon nos informations, le suspect était impliqué dans une dispute conjugale quelques instants avant » et « il n’y a aucune preuve qu’il s’agisse d’un acte terroriste », a précisé Daniel Thompson, le chef de la police de Waukesha, où se sont déroulés les faits, sans préciser les motivations du conducteur. Il a « forcé » les barrières de sécurité et « ignoré » les avertissements d’agents de sécurité et d’un policier qui a déchargé son arme de service pour tenter de le stopper – sans faire de blessé – a précisé le responsable.

Un groupe de grands-mères fauché

Cette petite ville de 72.000 habitants est située dans le Wisconsin, une trentaine de kilomètres à l’ouest de Milwaukee, la principale métropole de cet Etat de la région des Grands Lacs. De nombreux habitants, dont des familles avec des enfants, assistaient à la parade annuelle de Noël quand Darrell Brooks Jr, un homme de 39 ans résidant à Milwaukee, a traversé la foule avec son SUV vers 16H30.

Selon des témoins et des images de la parade, le véhicule a fait irruption derrière la fanfare d’un lycée, touchant également des membres d’une association de grands-mères. Un policier a fait feu sur le véhicule et le conducteur a été arrêté juste après le drame.

Le lourd bilan pourrait encore augmenter : au moins cinq morts – quatre femmes et un homme, de 52 à 81 ans – et 48 blessés, selon un bilan de la police et des autorités de santé. Parmi les blessés, 18 mineurs âgés de 3 à 16 ans ont été transportés à l’hôpital pour enfants de Milwaukee. Dix sont en soins intensifs et six sont dans un état critique.

Casier judiciaire chargé

Darrell Brooks Jr avait déjà été inculpé à dix reprises depuis 1999, la plus récente en 2020 pour mise en danger d’autrui, puis le 5 novembre dernier pour un épisode de violences familiales, selon des documents judiciaires. Il avait été plus tard libéré en versant une caution de 1.000 dollars, ont indiqué les services du procureur de Milwaukee dans un communiqué, admettant que cette somme était « indécemment basse au regard de la nature des charges » qui pesaient contre lui.

Selon le Washington Post, citant une source policière, il était présent auparavant sur les lieux d’une rixe à l’arme blanche, avant de fuir et de foncer dans la procession.

Les écoles de la ville seront fermées toute la semaine et le gouverneur du Wisconsin, Tony Evers, a déclaré sur Twitter avoir « ordonné que les drapeaux des Etats-Unis et du Wisconsin soient mis en berne, tandis que nous continuons de prier pour Waukesha et les enfants, les proches, et les voisins dont les vies ont été changées pour toujours par une tragédie inimaginable la nuit dernière ».

Sans lien apparent avec ce drame, le Wisconsin avait déjà été agité par l’acquittement la semaine dernière de Kyle Rittenhouse, un jeune Américain qui avait abattu en 2020 deux hommes lors de manifestations antiracistes à Kenosha, à environ 80 km au sud de Waukesha.